Publicité

Bénin : un ex agent d'Asky Airlines jugé par la CRIET pour une affaire de billets fictifs de plus de 10 millions FCFA

Un ex-agent de voyage de la compagnie aérienne Asky Airlines a été jugé ce mardi 25 avril par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Il est reproché entre autres au prévenu des faits de facture fictive et d'émission des billets électroniques pour les clients et d'annulation par la suite. Le préjudice causé à la compagnie est évalué à plus de dix-millions (10. 000. 000) Francs CFA.

Image d'illustration

Image d'illustration

Une affaire de billets fictifs de voyages à Asky Airlines devant la CRIET. Ce mardi 25 avril 2023, le procès d'un ex agent de voyage de la Compagnie aérienne Asky Airlines s'est ouvert à la CRIET. Ce prévenu a été placé en détention préventive par le parquet spécial de la CRIET depuis le mercredi 15 février 2023. “Abus de confiance et fausse attestation”, telles sont les charges qui pèsent contre le prévenu, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

À l'ouverture de l'audience, la représentante de la compagnie aérienne au Bénin a été conviée à la barre. Dans sa déposition, elle a expliqué que la compagnie aérienne a constaté que le prévenu qui est un ex-agent émettait entre autres des billets électroniques fictifs pour les clients et les annulait par la suite. Mais une fois à l'aéroport, les clients de la compagnie constataient que leurs billets avaient été déjà annulés et ne pouvaient donc plus voyager, précise-t-elle. “Il vous communique le numéro d'un billet de réservation et le jour du voyage le client remarque qu'il n'y a aucune réservation en son nom”, indique-t-elle. La responsable a souligné que l'accusé a été traduit plusieurs fois devant le Conseil de discipline de la compagnie aérienne pour ces faits.

 

Un préjudice de plus de 10 millions FCFA

 

Selon cette responsable de la compagnie, le prévenu empochait les différences tarifaires. Les méthodes de fraudes de l'accusé passent également par l'émission de billets fictifs et la falsification de la signature du comptable de la compagnie, confie-t-elle à la Cour. Le préjudice serait évalué à plus de 10 millions FCFA pour la compagnie Asky Airlines, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : CRIET : un Hollandais risque 15 ans de prison ferme pour trafic international de cocaïne à haut risque

 

La représentante de Asky Airlines a néanmoins fait remarquer aux juges qu'elle ne pouvait pas donner le montant exact du préjudice. “Le montant excède 35 millions si on regroupe l'ensemble des factures qui ont été retrouvées à son domicile”, a-t-elle précisé. Selon sa déposition, le préjudice de plus de 10 millions représentent le préjudice que la compagnie a eu à payer aux clients pour les billets annulés.

 

L'accusé reconnait les faits, mais conteste le préjudice

 

Convié à la barre, le prévenu a reconnu les faits qui ont été mis à sa charge par le parquet spécial de la CRIET. Mais, il conteste le préjudice de plus de 10 millions causé à la compagnie aérienne. Il reconnait plutôt avoir causé un préjudice de cinq millions six cents (5.600 000) FCFA à Asky Airlines. L'accusé a précisé qu'il reconnait ce préjudice sur la base des factures en sa possession, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : CRIET : un jeune risque 05 ans de prison pour cybercriminalité après avoir posté adresse disponible sur son statut WhatsApp
 

Après sa déclaration, la représentante de la Compagnie Airlines a contre-attaqué. Elle a expliqué à la Cour que le préjudice de cinq millions six cents (5.600 000) FCFA à Asky Airlines représente uniquement la période de janvier à novembre 2022. Selon la représentante, un audit réalisé et les signalements d'autres clients ont révélé que le préjudice était évalué à plus de 10 millions FCFA.

 

Lors de l'audience, l'avocat de l'accusé, Me Filbert Béhanzin a déposé une somme d'un million trois cents mille (1.300 000) francs CFA pour payer une partie du préjudice. La défense a également demandé à la compagnie de produits les documents qui attestent le préjudice. L'audience a été suspendue et renvoyée au mardi 23 mai 2023.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire