Publicité

03 diplomates français expulsés du Burkina pour "activités subversives"

Les tensions entre le Burkina Faso et la France atteignent un nouveau sommet avec l'expulsion le mardi 16 avril 2024 de trois diplomates français accusés d'activités subversives.

Le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré

Le président de la transition burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré

Les relations tendues entre le Burkina Faso et la France connaissent une nouvelle escalade avec l'expulsion de trois diplomates français accusés d'activités subversives. Dans un courrier daté du 16 avril 2024, le ministère des Affaires étrangères burkinabè a déclaré les diplomates Gwenaïelle Habouzit, Guillaume Reisacher et Hervé Fournier persona non grata sur le territoire du Burkina Faso.

 

Les autorités burkinabè ont exigé que les diplomates quittent le pays dans les prochaines 48 heures, selon la note adressée à l'ambassade française. Cette décision marque un nouvel épisode dans la détérioration des relations entre les deux pays depuis le coup d'État de septembre 2022 qui a permis au capitaine Ibrahim Traoré de prendre le pouvoir.

 

LIRE AUSSI : Burkina : Ibrahim Traoré remanie l'armée après une tentative de coup d'État déjouée 

 

Ce n'est pas la première fois que des tensions émergent entre les deux nations. À la fin de l'année 2023, des agents du renseignement français avaient été arrêtés à Ouagadougou, mis en examen et placés en détention. Ils sont actuellement en résidence surveillée, selon des sources concordantes. En décembre 2022, le gouvernement burkinabè avait également expulsé deux Français soupçonnés d'espionnage pour le compte d'une société burkinabè.

 

Dans le contexte d'une lutte contre le terrorisme qui frappe le Burkina Faso depuis 2015, plusieurs médias français et proches de Paris, tels que RFI, France24, Le Monde et Jeune Afrique, ont été suspendus. Les autorités burkinabè reprochent à ces médias de faire l'apologie du terrorisme.
 

Dans la même catégorie
Des faux marabouts multiplicateurs d'argent

Bénin : le CNIN désactive 570 comptes de faux marabouts sur les réseaux sociaux Facebook et Tiktok

Une vaste opération de lutte contre les activités frauduleuses de faux marabouts a conduit à la désactivation...

Le nouveau chef d'état-major de la Garde nationale, le Colonel Faïzou Gomina

Bénin : le colonel Faïzou Gomina nommé nouveau patron de la Garde nationale

Au Bénin, le commandant de l’opération mirador, le Colonel Faïzou Gomina a été nommé ce mercredi 19 juin...

Image d'illustration

Bénin : un faux militaire arrêté à Tchaourou déposé en prison

Un individu a été interpellé dans la matinée du mercredi 5 juin 2024 à Tchaourou pour avoir usurpé l'uniforme...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire