Publicité

Bénin : le maire de Karimama interdit la circulation de certains engins après des attaques terroristes

Le maire de la commune de Karimama a pris, le mercredi 26 octobre 2022, des mesures de restriction portant sur la circulation des engins à deux roues et à trois roues entre 22 heures et 06 heures. Cette décision a été prise après des attaques terroristes contre des représentations de l’État béninois.

Image d'illustration

Image d'illustration

Des mesures de restrictions prises pour lutter contre le terrorisme dans la commune de Karimama. Le mercredi 26 octobre 2022, le maire de Karimama, Issoufou Soulé Sambo Sayi, a pris un arrêté portant restriction temporaire de la liberté de circulations des personnes dans sa commune. Selon l’article 1 de l’arrêté consulté par Libre Express, il est désormais interdit sur toute l’étendue de la commune de Karimama et jusqu’à nouvel ordre, toute circulation de personnes sur des engins à deux roues et à trois roues entre 22 heures et 6 heures.


L’arrêté du maire en son article 2 impose également, dans la même tranche horaire, des fouilles de sécurité des forces de défense et de sécurité à toute personne en circulation dans la commune de Karimama, par des moyens autres que ceux interdits. Les agents de la police républicaine et des Forces armées béninoises ainsi que toutes autres personnes en situation de force majeure peuvent exceptionnellement déroger aux mesures restrictives, stipule l’article 3 de l’arrêté communal.
 

Des mesures restrictives dans un contexte d’attaques terroristes


L’armée et la police sont déployées en renfort à Karimama après des attaques djihadistes mi-octobre 2022. Ces mesures de restrictions portant sur la circulation des engins à deux et trois roues interviennent après des attaques armées à Karimama.


Entre le samedi 15 et dimanche 16 octobre 2022, deux attaques terroristes ont été enregistrées à Karimama. La première attaque a eu lieu contre le commissariat de Birni Lafia après 1 heure du matin le samedi 15 octobre 2022. Les jihadistes ont incendié ce poste de la police républicaine, mais aucun policier n’avait été tué.


LIRE AUSSI : Terrorisme au Bénin : des populations de 08 communes du nord invitées à collaborer avec la police et l'armée

 

Le lendemain, dimanche 16 octobre 2022, un poste de la douane a été aussi attaqué et incendié par des hommes armés. Aucune perte en vie humaine n’avait été  signalée. Le lundi 17 octobre 2022, des individus armés qui essayaient d’attaquer la mairie de Karimama ont été repoussés par l’armée


Ces attaques surviennent également après l’enlèvement d’un chef village à Mamassy Peulh, village de la commune de Karimama. Située au nord-est du Bénin, la commune de Karimama est frontalière avec le Niger.

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Bénin : un faux militaire arrêté à Tchaourou déposé en prison

Un individu a été interpellé dans la matinée du mercredi 5 juin 2024 à Tchaourou pour avoir usurpé l'uniforme...

Des militaires de l'armée nigérienne

Le Niger recrute 10 000 jeunes pour renforcer ses forces armées face aux menaces sécuritaires

Le Niger s'apprête à recruter 10 000 jeunes Nigériens cette année pour renforcer l'effectif de ses forces...

Des militaires béninois en opération.

Attaque meurtrière dans le parc de la Pendjari : 7 soldats béninois tués dans une embuscade

Dans une embuscade survenue mardi 4 juin 2024 dans le parc de la Pendjari, au nord du Bénin, 7 soldats...

Publicité

Commentaires

Xavier OKE

Que Dieu protège notre pays de ces terroristes. Amen !

30-10-22 à 07:46

GOUNOU saley

Je remercie le gouvernement

30-10-22 à 04:31

Régis

Surtout que nous tendons vers la fin de l'année, il faut vraiment que les populations riveraines soutiennent les forces de l'ordre dans leur rôle de maintien de la sécurité dans notre pays. Merci pour l'info. Du courage !!!

30-10-22 à 01:10

KOTO Israëlla

Bon article. Je plains les habitants.

30-10-22 à 12:57

Laisser un commentaire