Publicité

Terrorisme au Bénin : des populations de 08 communes du nord invitées à collaborer avec la police et l'armée

Les leaders locaux ainsi que les populations de huit communes du nord Bénin ont été sensibilisés par le ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique sur la collaboration avec la police et l'armée. C’est dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui touche certaines communes de la patrie septentrionale du Bénin.

Alassane Seidou, ministre béninois de l'Intérieur et de la Sécurité publique.

Alassane Seidou, ministre béninois de l'Intérieur et de la Sécurité publique.

Les autorités du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique veulent compter sur les leaders locaux et les populations afin de lutter contre le terrorisme. Des équipes du ministère de l'Intérieur et de la sécurité publique parcourent plusieurs communes situées dans le nord du Bénin. L’objectif de ces déplacements est de sensibiliser les leaders locaux et autres sur la nécessité de la coproduction de la sécurité, notamment la collaboration avec les forces de sécurité. Pour la première partie de cette tournée qui a débuté depuis le jeudi 20 octobre 2022, 08 communes du nord sont concernées. Il s’agit des communes de Karimama, Malanville, Ségbana, Kandi, Copargo, Djougou, Ouaké et Bassila.

 

Dans la commune de Malanville, c'est l'équipe conduite par le Contrôleur Général de Police Éric Agossounon, Conseiller technique à la sécurité du ministre de l'Intérieur et de la sécurité publique et son collègue à la gestion des frontières Bio Bougou Bio Jean qui sont allés au contact des groupes cibles dans l'Alibori.

 

 Selon le site du Gouvernement béninois, le message délivré à cette occasion est clair. Il s'agit de la résilience que le peuple béninois doit développer pour faire face aux pressions des groupes armés terroristes. Les forces de défense et de sécurité vont jouer leur partition, mais elles ne peuvent faire face à la menace sans la participation des populations. La question de la sécurité est l'apanage de tous. La population est invitée à faire montre de son patriotisme par une collaboration active avec les forces de défense et de sécurité afin d'empêcher que les terroristes ne viennent s'installer sur le territoire béninois.

 

LIRE AUSSI : Bénin : des terroristes qui voulaient attaquer la mairie de Karimama repoussés par l'armée

 

Ces représentants du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique ont sensibilisé les leaders locaux sur ‘’la nécessité de contribuer au renseignement territorial et à la lutte contre le péril djihadiste’’. À cet effet, ils ont été invités à suivre, dans leurs localités respectives, les mouvements des populations, les changements brusques de comportement de certains citoyens ainsi que les messages délivrés dans certains cercles.

 

Notons qu’une autre délégation du ministère de l’Intérieur sillonne également le département de la Donga pour délivrer le même message aux populations de Djougou, Copargo, Ouaké et Bassila. Cette délégation est conduite par le Directeur général de la Sécurité publique, le Contrôleur Général de Police Foudou Idrissou.


 

Dans la même catégorie
Boukoumbé. Image d'illustration

Attaque armée contre la maison du maire de Boukoumbé : 02 assaillants tués

Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juillet 2024, le domicile du maire de Boukoumbé, Aldo N'dah...

Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabè

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire