Publicité

Bénin : il prend 300 000 FCFA pour faire libérer un présumé gayman et se retrouve en prison

Ce mardi 11 juillet 2023, un présumé gayman et un homme qui essayait de le libérer lors de sa garde à vue dans un commissariat de Cotonou ont comparu devant la Cour de répression d'infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce présumé facilitateur a reconnu avoir pris 300.000 FCFA chez la grande sœur du présumé gayman pour obtenir sa libération.

Une patrouille de la police républicaine. Image d'illustration

Une patrouille de la police républicaine. Image d'illustration

Il essaie de libérer un présumé gayman et se retrouve derrière les barreaux. C'est l'histoire d'un homme de plus d'une soixantaine d'années qui s'est présenté devant les juges de la CRIET ce mardi. Le prévenu et le présumé gayman ont été placés en détention provisoire par le parquet spécial de la CRIET le vendredi 2 juin 2023.

 

À la barre, le présumé gayman a fait sa déposition sur les faits d'escroquerie via internet qui lui sont reprochés. Il a rejeté les faits et a déclaré à la Cour que les données de cybercriminalité retrouvées sur son téléphone ne lui appartiennent pas. En réalité, il a confié avoir acheté le téléphone et que les données en question sont celles de l'ancien propriétaire de l'appareil, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

La grande sœur du présumé gayman à la barre

 

Arrêté fin mai 2023, ce présumé gayman a été gardé dans un commissariat de Cotonou. Pendant sa garde à vue, sa grande sœur qui connaissait le prévenu d'une soixantaine d'années a sollicité l'intervention de ce dernier. 

 

Convoquée à la barre, la sœur a déclaré que le prévenu lui a demandé une somme de 500.000 FCFA pour faire libérer son frère présumé gayman. Ce montant serait destiné au commissaire adjoint de ce poste de police. La dame ne trouvera que 300.000 FCFA, somme qu'elle remettra au soixantenaire. Après avoir reçu les sous, ce dernier une fois à la maison rappelle la grande sœur pour lui indiquer qu'il manque 10.000 FCFA. 

 

LIRE AUSSI : Affaire 780 kg de drogue au Bénin : évacué à l'étranger, l'homme d'affaires libanais Jean Azar introuvable, son gardien comparait à la CRIET

 

Mais, cette dame va informer le commissaire adjoint de cette situation. C'est alors que l'officier de police lui demande de l'inviter au commissariat pour recevoir les 10 000 FCFA. Une fois au commissariat, ce prévenu soixantenaire est interpellé, selon la déposition de la victime.  Il sera déféré devant le parquet spécial de la CRIET et placé en détention provisoire, au même titre que le présumé gayman, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express à la CRIET.

 

Le présumé facilitateur donne sa part de vérité

 

Dans sa déposition à la barre, il reconnaît qu'il y a une part de vérité dans les explications données par la grande sœur devant la Cour. Cependant, il précisera que les 500.000 FCFA devraient servir de frais d'honoraires d'un avocat que lui se chargerait d'engager. Confronté par le représentant du parquet spécial et le juge chargé du dossier, il reviendra sur ses déclarations. Le dossier a été finalement renvoyé au mardi 25 juillet 2023 pour les réquisitions et plaidoiries.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
La préfecture de Cotonou

Présumée fraude dans l'attribution d'un marché public à la préfecture de Cotonou : 3 collaborateurs du préfet et un chef d'entreprise devant la CRIET

À la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le procès d’un dossier...

Image d'illustration

CRIET : poursuivi pour blanchiment de capitaux, le patron de 1xBet au Bénin plaide non coupable

La première audience dans le procès du patron de l’entreprise de paris sportifs 1xBet au Bénin s'est...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : arrestation d'un homme soupçonné d'être impliqué dans l’attaque terroriste d'un commissariat à Kandi

Au Bénin, un homme soupçonné d'être impliqué dans l’attaque terroriste d'un commissariat de police dans...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire