Publicité

Affaire Cameo Shell au Bénin-CRIET : des victimes déposent de nouvelles plaintes, le dossier à nouveau renvoyé

Une nouvelle audience dans l'affaire Cameo s'est ouverte ce mardi 27 juin 2023 devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Des victimes ont déposé de nouvelles plaintes et des avocats de la défense ont annoncé avoir déposé des plaintes contre les réseaux GSM, MTN et Moov.

Image d'illustration

Image d'illustration

Vers des rebondissements dans l'affaire Cameo Shell ? La huitième audience dans ce procès qui a eu lieu ce mardi 27 juin 2023 à la CRIET n'a duré qu'une dizaine de minutes. À l'audience, un avocat de la défense a sollicité le renvoi du dossier au mardi 25 juillet 2023. Après cette demande, le juge a immédiatement suspendu l'audience avant de reprendre à nouveau.

 

A la reprise, cet avocat de la défense est revenu sur sa demande qu'il justifie par une nécessité de compléter les procès-verbaux des réseaux GSM, MTN et Moov. Cette demande n'a pas été du goût de Me Filbert Béhanzin également avocat de la défense. “Le dossier a été renvoyé à ce jour pour plaider, je suis en état de plaider”, a-t-il déclaré. L'homme de droit s'est opposé à la demande souhaitant la poursuite des débats dans l'affaire Cameo Shell, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express. D'autres avocats de la défense ont insisté pour que les débats se poursuivent.

 

De nouvelles plaintes de victimes et des plaintes contre MTN et Moov

 

Lors de cette énième audience dans le dossier, le représentant du parquet spécial a communiqué de nouvelles plaintes des victimes de l'affaire Cameo Shell à la Cour. En effet, de nouvelles victimes de Cameo Shell ont déposé des plaintes devant le parquet spécial de la CRIET. Dans ce dossier, le parquet spécial de la CRIET avait déjà reçu la plainte de plus de 350 victimes.

 

Des avocats de la défense ont annoncé que des plaintes ont été déposées contre les réseaux GSM MTN et Moov dans l'Affaire Cameo Shell. Ces avocats ne veulent plus que ces réseaux de téléphonies mobiles soient écoutés dans ce dossier en qualité de sachants. Depuis l'ouverture du procès en mars 2023, MTN et Moov ont toujours été écoutés en qualité de sachants, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

De nouvelles demandes de remise en liberté provisoire

 

Malgré le rejet de leurs précédentes demandes de remise en liberté provisoire, les avocats de la défense en ont formulé de nouvelles. Me Filbert Béhanzin a demandé la remise en liberté provisoire du comptable de Longrich. Quant à la directrice du personnel de Longrich, son avocat a introduit la même demande.

 

À la suite, le ministère public a déclaré avoir déjà fait des observations sur ses demandes de remises en liberté provisoire et qu'il réitère ses observations. Il demande à nouveau à la Cour de rejeter ses demandes de remise en liberté provisoire.  Le juge a renvoyé le dossier au mardi 18 juillet 2023 pour se prononcer sur les demandes de remise en liberté provisoire. À cette prochaine audience, le juge indique que le parquet spécial va faire ses réquisitions et les avocats feront leurs plaidoiries.

 

LIRE AUSSI : Bénin : près de 750 personnes fuyant les attaques terroristes au Togo trouvent refuge à Matéri

 

Dans ce dossier, trois prévenus présentés comme des responsables de CAMEO SHELL sont poursuivis par le parquet spécial de la CRIET. Ce sont la Chinoise Liu Xuelian, directrice du personnel de l’entreprise Longrich et deux Béninois, Mongadji Chaffara Saka, comptable de Longrich et Lionel Djondo, membre actif de CAMEO SHELL. Ils ont été inculpés pour des faits de “complicité d’escroquerie via internet”, rapporte l’envoyé spécial de Libre Express à la CRIET.  

 

Tous les trois accusés sont en prison et ont plaidé non-coupables depuis l'ouverture du procès. Selon le parquet spécial de la CRIET, le montant spoliés aux Béninois est évalué à plus de trois milliards FCFA. 

 

Il est reproché aux réseaux de téléphonie mobile MOOV et MTN de n’avoir pas empêché l’important flux financier transféré par les utilisateurs vers la plateforme CAMEO SHELL. Selon les avocats de la défense, ce sont les deux réseaux GSM utilisés par les utilisateurs pour les transferts d’argent vers CAMEO SHELL, rapporte l’envoyé spécial de Libre Express.

 

Au Bénin, CAMEO SHELL est une plateforme de placement d’argent. Elle propose des investissements en ligne à différents niveaux, en fonction du budget de chaque client. CAMEO SHELL propose des revenus importants à ses utilisateurs, en ligne et sans effort. Les premiers investisseurs ont effectivement gagné de l’argent, mais la situation a rapidement changé lorsque les retraits sont devenus impossibles.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire