Publicité

CRIET : elle organise avec son petit ami son faux enlèvement, réclame 10 millions FCFA à son père et se retrouve en prison

Une jeune femme et son petit ami ont été jugés ce jeudi 06 avril 2023 par la CRIET pour une affaire de faux enlèvements. Les deux tourtereaux réclamaient dix-millions au père de la jeune femme. Les faits se sont déroulés dans la ville de Parakou, située dans le nord du Bénin.

Image d'illustration

Image d'illustration

Une affaire insolite devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). La nommée D.M.B.M, une jeune femme et son petit ami le nommé T.A.R ont comparu ce jeudi devant les juges de la CRIET. Les deux amoureux sont poursuivis par le parquet spécial de la CRIET pour des faits de “tentative d'extorsion de fonds et diffusion de fausses nouvelles”. Ils sont en détention provisoire depuis le vendredi 27 janvier 2023, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express. 

 

À l'audience de ce jeudi, le père de la jeune femme a fait sa déposition devant la Cour. Ce père de famille dit avoir été contacté une nuit de janvier 2023 à 02 heures du matin par de présumés ravisseurs de sa fille la nommée D.M.B.M.  Selon son témoignage, ces présumés ravisseurs lui auraient réclamé dix-millions FCFA en échange de sa libération.

 

LIRE AUSSI : Bénin : un ex-commissaire adjoint, 02 policiers et 01 militaire jugés pour avoir pris 17 millions chez un présumé cybercriminel 

 

Le père confie que les présumés ravisseurs lui auraient même passé sa fille au téléphone L'homme affirme avoir été harcelé pendant environ une semaine par les appels incessants des présumés ravisseurs. La police s'est saisie par la suite du dossier. Les deux amoureux ont été mis aux arrêts et présentés à la CRIET, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

La jeune femme joue son va-tout devant les juges

 

Convoquée à la barre, la jeune femme a déclaré aux juges avoir été kidnappée dans un quartier de Parakou alors qu'elle avait été commandée par sa grand-mère. Elle a confié avoir été kidnappée par des hommes qui étaient à bord d'une voiture. Ces présumés ravisseurs lui auraient bandé les yeux pour la conduire dans un village situé aux alentours de Parakou.

 

LIRE AUSSI : CRIET : 05 ans de prison requis contre un jeune arrêté pour vente de cartes sims de pays européens

 

Mais très tôt, les déclarations de la jeune femme à la barre apparaissent contradictoire aux yeux des juges. Le parquet spécial engage alors les questions sur le lieu de sa détention après son enlèvement par ses présumés ravisseurs. La jeune femme reconnait qu'elle a été dans une maison avec son petit ami après son présumé enlèvement. Les questions sur les appels passés à son père pendant sa présumée captivité restent sans véritable réponse. La jeune fille n'arrive pas à répondre.

 

Le petit ami passe aux aveux

 

Le petit ami de la jeune femme est le dernier a fait sa déposition. Il est d'abord revenu sur les conditions de sa rencontre avec la jeune femme qu'il dit avoir connu en décembre 2022. De leur idylle est né en janvier 2023 le projet de faux enlèvement et de demande de rançon. Le jeune homme a déclaré à la Cour que c'est sa petite amie qui aurait initié ce fameux projet. C'est dans le but de soutirer de l'argent à ses parents qui seraient riches, a expliqué le jeune homme, rapporte l'envoyé spécial de Libre. 

 

Le dossier a été renvoyé au jeudi 25 mai 2023. En attendant la prochaine audience, les deux tourtereaux sont retournés en prison.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Fidèle Tchobo

Bien faire pour eux

07-04-23 à 11:21

Laisser un commentaire