Publicité

CRIET : 05 ans de prison requis contre "la patronne des cybercriminels" arrêtée avec 59 cartes bancaires

Au Bénin, le procès de la présumée patronne des cybercriminels s'est ouvert le jeudi 30 mars 2023 à la CRIET. Le parquet spécial a requis 05 ans de prison contre cette jeune femme interpellée par la police en possession de 59 cartes bancaires de pays étrangers.

Image d'illustration

Image d'illustration

Journée de procès pour la jeune femme que l'on présente comme la patronne des cybercriminels. Les juges de la CRIET ont examiné le jeudi 30 mars 2023 le dossier de Dame S.A interpellée à Cotonou par les hommes de l'Office central de répression de la cybercriminalité (OCRC). Placée en détention provisoire depuis le vendredi 1ᵉʳ mars 2023 par le parquet spécial, elle a répondu aux faits ‘"d’escroquerie via internet".

 

Devant les juges, elle a rejeté toutes les accusations de cybercriminalité qui ont été mises à sa charge. Dame S.A a clamé sans cesse son innocence. Mais, le ministère public, représenté par l'un des substituts du procureur spécial, a été obligé de la confronter avec les déclarations et données contenues sur son procès-verbal. Pourtant, elle rejette les faits, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : Affaire Tiens DS-COM au Bénin : une nouvelle poursuite judiciaire engagée par la CRIET contre 10 prévenus
 

 

Agacé par sa déposition, le juge Guillaume Lally a été également obligé de lui demander si les données extraites de son téléphone et les 59 cartes bancaires de pays étrangers saisies chez elle ont été inventées. La présumée patronne des cybercriminels n'a pu répondre.

 

Après les débats houleux, le parquet spécial de la CRIET a requis contre elle cinq ans de prison dont trois ans fermes. Une amende d'un million francs CFA a été aussi exigée par le parquet spécial.

 

Le verdict du procès a été renvoyé au jeudi 27 avril 2023. En attendant, la présumée patronne des cybercriminels est retournée en prison.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire