Publicité

Affaire Tiens DS-COM au Bénin : une nouvelle poursuite judiciaire engagée par la CRIET contre 10 prévenus

Le parquet spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a engagé une nouvelle procédure judiciaire contre des personnes poursuivies dans l’Affaire Tiens-DSCOM. Un nouveau procès a eu lieu le lundi 20 mars 2023 pour dix (10) accusés poursuivis dans ce dossier.

Le procureur spécial près la CRIET, le magistrat Mario Mètonou.

Le procureur spécial près la CRIET, le magistrat Mario Mètonou.

 

Des poursuites judiciaires qui n’en finissent pas pour les personnes poursuivies dans l’affaire Tiens DSCOM à la CRIET. Lundi 20 mars 2023, dix prévenus en prison dans l’affaire ont comparu à nouveau devant les juges de la CRIET dans le cadre d’une nouvelle procédure judiciaire engagée par le parquet spécial de la CRIET. Cette fois-ci, ils sont poursuivis pour des faits “d’associations de malfaiteurs”, rapporte l’envoyé spécial de Libre Express.

 

La première audience de ce nouveau procès qui vient de débuter pour ces prévenus a été brève. Les débats n’ont pas eu lieu. Le juge Guillaume Lally a renvoyé le dossier au jeudi 20 avril 2023 devant la deuxième chambre correctionnelle. Ces prévenus sont retournés en prison en attendant la prochaine audience, rapporte l’envoyé spécial de Libre Express.

 

Des poursuites judiciaires

 

Ces personnes poursuivies dans l’affaire Tiens Ds-Com ont été placées en détention provisoire début août 2022. Le parquet spécial de la CRIET a d’abord engagé une première poursuite judiciaire contre les prévenus. Selon l’accusation, il est reproché aux prévenus des faits “d’escroquerie, de blanchiment de capitaux et appel à l’épargne publique’’.

 

Au terme de ce premier procès, les juges de la CRIET ont relaxé purement et simplement le mardi 24 janvier 2023 des prévenus dans ce dossier. Mécontent de ce verdict, le parquet spécial de la CRIET a interjeté appel. Le procès en appel est toujours en cours à la CRIET et cette nouvelle procédure judiciaire a été également engagée contre les prévenus pour “association de malfaiteurs”.

 

LIRE AUSSI : CRIET : au procès de l’affaire CAMEO SHELL, plus de 3 milliards FCFA portés disparus selon le parquet spécial, MTN et MOOV convoqués
 

Au Bénin, TIENS DS-COM est une entreprise spécialisée dans le secteur biomédical et distribuant ses produits selon l’approche Marketing de réseau. Mais la technique de marketing de réseau de cette entreprise a été décriée par ses adhérents. Les autorités policières et judiciaires ont donc engagé des poursuites contre l’entreprise.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Affaire 780 kg de drogue au Bénin : le parquet de la CRIET demande la liberté pour le gardien du Libanais Jean Azar

En absence du Libanais, Jean Azar, évacué à l'étranger pour des raisons sanitaires, le parquet spécial...

Entrée du tribunal de Natitingou

Tensions à Natitingou suite à une bavure policière : 4 policiers et l'auteur de la vidéo en prison, la population réclame justice

Le tribunal de première instance de deuxième classe de Natitingou a été le théâtre de vives tensions...

L'activiste du bloc républicain, Romaric Boco

Harcèlement du ministre Tonato : le parquet de la CRIET demande la remise en liberté de Romaric Boco contre 5 millions FCFA de caution

Ce lundi 15 avril 2024, la première audience dans le procès de Romaric Boco, jeune acteur politique du...

Publicité

Commentaires

Ézéchiel adjihou

Bonjour. Conserve ceux qui font les cybercriminalité après les 5 ans de prison on les fait quoi ?

23-03-23 à 12:17

AKOHOUEGNON janvier

.

21-03-23 à 11:37

Laisser un commentaire