Publicité

Bénin : enceinte et battue par son mari, une mère de 4 enfants décède à Ekpè, l'homme en prison

Au Bénin, un homme séjourne en prison depuis fin janvier 2024 pour avoir battu sa femme enceinte et qui est décédée. Les faits se sont déroulés à Ekpè dans la commune de Sèmè-Podji.

Image d'illustration d'une femme enceinte

Image d'illustration d'une femme enceinte

Une femme portant une grossesse est morte des coups et blessures reçus de la part de son mari à Ekpè. Invitée début février 2024 sur la chaîne de télévision Canal 3 Bénin, la Présidente de l’Institut national de la femme (INF) a dénoncé un récent cas de violences conjugales survenu le 24 janvier 2024 dans l'arrondissement d'Ekpè située dans l'arrondissement de Sèmè-Podji. La victime, une mère de quatre enfants a été violemment battue par son mari et en a succombé le lendemain après avoir été emmenée à l’hôpital par les voisines.

 

« Je suis en colère parce que la mort vient de frapper durement une femme âgée de 38 ans, qui n'était pas malade, qui n'a pas été victime d'un accident de la circulation, mais qui a simplement eu le malheur d'être la femme de quelqu'un qui, pour une raison ou pour une autre, après une altercation entre eux qui a dégénéré, a subi des coups, des blessures. Après avoir été sérieusement battue par son mari le lendemain, a eu des malaises, a été emmenée à l'hôpital et le temps d'acheter les médicaments, elle est décédée des suites de ce mauvais traitement. » a déclaré Me Huguette Bokpè Gnacadja.


Le mari responsable de cet acte a été arrêté par la police républicaine. Présenté au parquet du tribunal territorialement compétent, l'homme a été placé en détention provisoire en attendant l'ouverture de son procès.  Dans ce dossier qui est désormais devant les juridictions, le mari risque gros, app la présidente de l’INF. « Nous sommes en présence de deux infractions. Nous sommes en présence de coups et blessures volontaires et nous sommes en présence, on va dire, d'un homicide involontaire. Probablement qu’il n'a pas imaginé que ça finirait là. Il risque trop et il risque très gros. C'est entre 10 et 20 ans. C'est une réclusion criminelle. » a-t-elle affirmé.

 

LIRE AUSSI : CRIET : une femme présumée gayman en prison pour arnaque à la fausse grossesse

 

Selon la présidente de l'INF, le ministère béninois des Affaires sociales et de la microfinance s’est déjà saisi du dossier. Le ministère a par ailleurs décidé de prendre en charge la garde des enfants. Elle a profité de l’occasion pour exhorter les hommes à éviter ce genre de comportement car la période de l’impunité est déjà révolue.

 

Par décret pris en Conseil des ministres, l'Institut national de la femme (INF) été créé en 2021 par le président Patrice Talon. Ses missions consistent à lutter contre toutes les formes de violence à l'égard des filles et des femmes et à promouvoir le leadership féminin.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

DIDINOS construction

Vraiment, c'est la fautes de qui metnent , rien que la patience dans la vie aux moment porteur

14-02-24 à 04:14

Mirabelle

Ôh seigneur Dieu 🙆 il a battue sa propre femme avec la grossesse tcho 😭😭😭mon cœur saigne 😢 armement 😭😭😭

11-02-24 à 09:03

Khady

Qu’il soit puni avec la dernière rigueur. La femme est un bijou à protéger.. avis à tous ces hommes qui traitent vulgairement la femme..

11-02-24 à 07:05

Nadège

Svp c'est très touchant mais elle doit les pardonner l'enfant et son mari parce que dieu les as déjà punir et sa bouche aussi à cause de colère et douleur

11-02-24 à 11:37

Mariette GNACADJA

Je tire chapeau à l'INF qui punis ces crimes avec la dernière rigueur.

11-02-24 à 07:08

Amed Egounleti

Que Dieu nous donne la patience

11-02-24 à 12:53

Donald

Je vous en prie beaucoup papa se ne pas sa faute depuis des années ils sont ensemble. C'est le diable papa c'est une accident. Gerer comment vous pouvez faire papa c'est votre travail

10-02-24 à 11:08

Agassou saturnin

20 de prison ferme et sa va cervi de l'eçon au autre

10-02-24 à 10:49

Que nous les humains ait la patience

Vraiment la avec la grossesse est parti comme ça 😭😭😭😭😭

10-02-24 à 09:38

La prison ne fait que punie

Et lui lâché après 20 ou 10ans Tout ça ne peut régler le problème des parents

10-02-24 à 09:35

Laisser un commentaire