Publicité

Arnaque au bois de chauffage sur internet en France : 3 Béninois condamnés à 18 et 30 mois de prison

En France, le tribunal correctionnel de Rennes a condamné le mardi 9 janvier 2024 trois Béninois à des peines de prison pour une affaire d'arnaque au bois de chauffage sur internet. Deux ressortissants béninois écopent de 18 mois de prison assortis de sursis et un troisième est condamné à 30 mois de prison avec interdiction de séjour en France.

Un policier à l'intérieur du tribunal correctionnel de Rennes. Image d'illustration

Un policier à l'intérieur du tribunal correctionnel de Rennes. Image d'illustration

Le verdict de la justice française est tombé pour trois Béninois arrêtés fin novembre 2023 pour une affaire d'escroquerie au bois de chauffage. Ces ressortissants béninois ont été poursuivis pour des faits d'escroquerie en bande organisée et blanchiment. Selon le verdict prononcé le mardi 9 janvier 2024 par le tribunal correctionnel de Rennes, un Béninois est condamné à trente (30) mois d'emprisonnement assortis d'une interdiction de séjour de cinq ans. Il a été reconnu coupable des accusations d'escroquerie au bois de chauffage sur internet.

 

Deux autres prévenus de nationalité béninoise et française, qui sont poursuivis pour blanchiment, sont condamnés à dix-huit mois de prison assortie de sursis. La décision du tribunal correctionnel de Rennes fait interdiction à ces deux condamnés de gérer une société pendant cinq ans.

 

LIRE AUSSI : Fausse école de commerce en France : Un Français et 02 Béninois mis en examen pour escroquerie 

 

Ces trois Béninois sont âgés de 28 à 32 ans et ne présentaient pas d'antécédents judiciaires. Le Béninois condamné à 30 mois de prison ferme est considéré comme le cerveau de cette escroquerie d'escroquerie au bois de chauffage sur internet. Il a été interpellé par la police à son arrivée en France et placé par la suite en détention provisoire après une garde à vue.  Les deux autres condamnés avec sursis vivent en France depuis plusieurs années où ils travaillent en région parisienne et ont même la nationalité française.

 

Des milliers d'euros arnaqués sur internet 

 

Dans ce dossier, une enquête préliminaire avait été ouverte en avril 2022 à la suite d'une plainte pour escroquerie à la fausse vente de bois sur internet, pour un montant de 115 euros. Les enquêtes menées par la police française ont permis de découvrir que « les auteurs créaient de faux sites marchands d'excellente facture et amélioraient leur référencement internet par des moyens artificiels, crédibilisant ainsi leurs sites », indique le parquet de Rennes.

 

Ces escrocs proposaient ensuite du bois de chauffage à des prix défiant toute concurrence. Cela rendait leur offre d'autant plus attractive que le marché du bois était alors en pénurie. Le parquet de Rennes, lors des mises en examen, a précisé que l'argent escroqué alimentait des portefeuilles numériques « essentiellement au Bénin ».

 

Sur une période d'un an, 30.000 euros ont été escroqués à des particuliers sur le seul site energiebois-france.com. Le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, a précisé que les comptes rebonds utilisés pour blanchir les fonds frauduleux drainent plus de 100.000 euros.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire