Publicité

Suspension du groupe de presse la Gazette du Golfe : la HAAC et les requérants invités par la Cour constitutionnelle à faire leur observation

La Cour constitutionnelle a demandé ce jeudi 24 août 2023 à la HAAC et aux requérants de faire leur observation dans le cadre des recours déposés contre la suspension du groupe de presse la Gazette du Golfe.

Image d'illustration

Image d'illustration

L'audience exceptionnelle qui s'est ouverte à la Cour constitutionnelle dans le cadre de l'examen des recours contre la HAAC n'aura duré que dix minutes ce jeudi 24 août 2023. Le président de la Cour constitutionnelle, le prof Dorothé Sossa a annoncé qu'il s'agissait de quatre différents recours déposés contre la HAAC de l'audience après sa décision de suspendre le groupe de presse la Gazette du Golfe, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Convoqués à la barre par le président de la Cour constitutionnelle, certains requérants ont brillé par leur absence. La Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (HAAC) a dépêché à l'audience l'un de ses représentants. Il s'agit d'un des chargés des affaires juridiques. 

 

À la suite, le président de la Cour a demandé la communication des pièces au représentant de la HAAC. Il a indiqué que l'institution dispose entre le 29 août et le 05 septembre 2023 pour faire ses observations sur les quatre recours. La Cour a demandé aux requérants de faire leur observation, mais après la réponse de la HAAC. Pour cela, ils disposent entre le 30 août et le 05 septembre 2023 pour répliquer. La prochaine audience a été alors renvoyée pour début septembre 2023 par la Cour constitutionnelle.

 

LIRE AUSSI : Suspension du groupe de presse la Gazette du Golfe : la Cour constitutionnelle examine 03 recours contre la HAAC

 

Cette audience spéciale a été organisée par la Cour constitutionnelle en raison de l'urgence de statuer sur la suspension du groupe de presse la Gazette du Golfe. En effet, tous les médias appartenant au groupe de presse La Gazette du Golfe ont été suspendus jusqu'à nouvel ordre par la HAAC. Cet organe de régulation des médias au Bénin lui reproche de faire l'apologie du Coup d'Etat survenu au Niger. Mais, cette décision de la HAAC ne passe dans l'opinion publique. Ainsi, des citoyens béninois ont porté l'affaire devant la Cour constitutionnelle à travers quatre différents recours.
 

Il s'agit entre autres des recours en inconstitutionnalité de la suspension du Groupe de Presse La Gazette du golfe portant notamment sur la violation des articles 24 et 142 de la Constitution par la HAAC. Un autre requérant reproche à la HAAC la violation des articles 8, 23 alinéas 1ᵉʳ et 24 de la constitution.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire