Publicité

Nigeria : la police britannique saisie 53 millions dollars chez une ex-ministre du pétrole

Une ancienne ministre nigériane a été inculpée pour corruption à la suite d'une enquête de l'Agence nationale de lutte contre la criminalité (NCA). Cinquante-trois (53) millions de dollars ont ainsi été saisis chez elle dans le cadre de l'enquête menée par la police britannique.

Diezani Alison-Madueke, ex-ministre du pétrole du Nigeria

Diezani Alison-Madueke, ex-ministre du pétrole du Nigeria

L'ex-ministre du pétrole du Nigeria risque gros au Royaume-Uni. Diezani Alison-Madueke, qui a également été présidente de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), et personnage clé du gouvernement nigérian entre 2010 et 2015, est soupçonnée de corruption.

 

La police britannique la soupçonne d'avoir accepté des pots-de-vin lorsqu'elle était ministre des ressources pétrolières, en échange de l'attribution de contrats pétroliers et gaziers d'une valeur de plusieurs millions de livres sterling.

 

Des actifs d'une valeur de plusieurs millions de livres sterling liés aux infractions présumées ont déjà été gelés dans le cadre de l'enquête en cours.

 

En mars 2023, la NCA a aussi fourni au ministère américain de la Justice des éléments de preuve qui lui ont permis de récupérer des actifs d'une valeur totale de 53,1 millions de dollars liés à la corruption présumée de Diezani Alison-Madueke. Elle aurait bénéficié d'au moins 100 000 livres sterling en espèces, de voitures avec chauffeur, de vols en jets privés, de vacances de luxe pour sa famille et de l'utilisation de plusieurs propriétés londoniennes.

 

LIRE AUSSI : Afrique de l'Ouest : arrestation de 103 présumés cybercriminels et saisie de plus de 2 millions euros par Interpol

 

Les accusations dont elle fait l'objet font également état de récompenses financières comprenant du mobilier, des travaux de rénovation et du personnel pour les propriétés, le paiement des frais de scolarité dans des écoles privées et des cadeaux provenant de boutiques de créateurs haut de gamme tels que des bijoux Cartier et des articles Louis Vuitton.

 

Madueke, qui vit actuellement à St John's Wood, à Londres, comparaîtra devant la Westminster Magistrates Court le 2 octobre. « Nous soupçonnons Diezani Alison-Madueke d'avoir abusé de son pouvoir au Nigeria et d'avoir accepté des récompenses financières pour l'attribution de contrats de plusieurs millions de livres », a déclaré Andy Kelly, chef de l'unité de lutte contre la corruption internationale (ICU) de la NCA.

 

Ces inculpations constituent une étape importante dans ce qui a été une enquête internationale approfondie et complexe. Les officiers de l'ICU ont également travaillé en étroite collaboration avec la Commission des crimes économiques et financiers du Nigeria au cours de l'enquête, ainsi qu'avec le Centre international de coordination de la lutte contre la corruption, hébergé par la NCA.

 

LIRE AUSSI : Intervention militaire au Niger : une plainte contre le Nigeria et la CEDEAO devant la Cour de justice de la communauté
 

L'IACCC rassemble des enquêteurs spécialisés dans la lutte contre la corruption provenant d'agences du monde entier pour s'attaquer aux allégations de corruption impliquant des personnes politiquement exposées. Il travaille actuellement dans 37 juridictions différentes.

 

Andrew Penhale, procureur général en chef du Crown Prosecution Service a autorisé la NCA à inculper Diezani Alison-Madueke pour des délits de corruption. « Le CPS a pris la décision d'autoriser l'inculpation après avoir examiné un dossier de preuves de la NCA concernant des allégations de corruption au Nigeria. La procédure pénale à l'encontre de Mme Alison-Madueke est en cours et elle a droit à un procès équitable », a précisé le procureur.

Dans la même catégorie
Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Le procureur spécial de la CRIET, le magistrat Mario Mètonou

Pipeline Bénin-Niger : la CRIET condamne à 18 mois de prison assortie de sursis les trois Nigériens arrêtés à Sémè-Kpodji

Le parquet spécial de la CRIET représenté par Armand Donald Reagan Hounguè, le premier substitut du procureur,...

Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET)

Bénin : journée de procès à la CRIET pour trois Nigériens arrêtés au terminal de Sèmè-Kpodji

Ce lundi 17 juin 2024 s'ouvre à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET)...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire