Publicité

Cotonou : un faux étudiant vole un téléphone dans une université privée et écope de 12 mois de prison

Le jeune homme poursuivi par le tribunal de Cotonou pour s'être fait passer pour un ancien étudiant d'une Université privée de Cotonou a réussi à voler un téléphone portable d'une valeur de 450 000 francs CFA. Selon le verdict rendu mercredi 26 juillet 2023 par le tribunal de Cotonou, il écope de 12 mois d'emprisonnement ferme et doit aussi dédommager le propriétaire du téléphone.

Image d'illustration

Image d'illustration


 

Une affaire de vol d'un téléphone d'un faux étudiant d'une université privée devant le tribunal de Cotonou. Mercredi 26 juillet 2023, un prévenu poursuivi pour le vol d'un téléphone portable dans une université privée de Cotonou s'est présenté devant les juges pour son procès.


 

Selon l'accusation, le mode opératoire de ce jeune homme pourrait surprendre plus d'un lorsqu'il a pu s'armer de courage pour se présenter dans une Université privée de Cotonou et a pu fait croire aux étudiants qu'il est un des leurs, qu'il est un ancien étudiant de l'Université en question, et qu'il est venu leur prêter main-forte en corrigeant des épreuves avec eux. 


 

Les étudiants ont vraiment cru à ses propos et ont décidé de se laisser diriger par le jeune homme. Ce n'est qu'à mi-chemin, pendant la correction d'une épreuve bien évidemment, qu'il va faire croire aux étudiants qu'il a besoin d'un téléphone portable afin de télécharger certains corrigés-types d'épreuves, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express au tribunal de Cotonou. 


 

Naïvement, un étudiant lui a laissé son téléphone d'une valeur de 450 000 francs CFA. Il a demandé par la suite à aller faire l'impression des corrigé-types qu'il a téléchargés et a descendu les marches d'escaliers sans plus jamais revenir.


 

Convoqué à la barre, le jeune homme reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Il  n'a ni ajouté ni retranché un mot du rapport du ministère public.

 

Réquisition du ministère public et verdict 

 

Dans sa réquisition, le ministère public va demander la condamnation du jeune homme à 12 mois d'emprisonnement ferme et aux frais. Il a également demandé à la cour de condamner le prévenu à dédommager l'étudiant propriétaire du téléphone portable en lui versant le prix d'achat de l'outil de communication en question, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express au tribunal de Cotonou.

 

 

Le juge en charge du dossier a, quant à lui, a suivi les réquisitions du ministère public et a condamné le jeune homme à 12 mois d'emprisonnement fermes et aux frais et a ajouté qu'il doit réparer le dommage causé à l'étudiant en lui versant 450 000 francs CFA, somme représentant le prix d'achat du téléphone portable.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire