Publicité

Cybercriminalité au Bénin : 05 ans de prison requis contre un instituteur présumé "gayman"

Un instituteur poursuivi pour des faits de cybercriminalité s'est présenté le mardi 28 mars 2023 devant la CRIET pour une nouvelle audience dans son dossier. Cinq (05) ans de prison ont été requis contre cet instituteur présumé "gayman" arrêté par la police à Bohicon.

Image d'illustration

Image d'illustration

Un instituteur se fait juger par la CRIET. Le nommé D.A, un instituteur en fonction dans la ville de Bohicon a été placé en détention provisoire depuis le vendredi 13 janvier 2023 par le parquet spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). 

 

Son placement en détention provisoire fait suite à son interpellation par la police républicaine à Bohicon, ville située au centre du Bénin. Il lui est reproché de présumés faits de cybercriminalité, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express. 

 

Lors d'une première audience dans le dossier, le ministère public avait requis cinq ans de prison, dont deux ans fermes à son encontre. Au cours de l'audience du mardi 28 mars 2023, son avocat a plaidé la clémence des juges de la CRIET.

 

LIRE AUSSI : Bénin : un ex-commissaire adjoint, 02 policiers et 01 militaire jugés pour avoir pris 17 millions chez un présumé cybercriminel
 

L'homme de droit a fait deux demandes à la Cour. Il a d'abord demandé à la Cour de permettre à cet instituteur de retrouver le chemin des classes. Car, dit-il, les écoliers attendent toujours leur instituteur. La seconde demande concerne la restitution d'une moto de marque TVS qui a été saisie chez l'instituteur par la police, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Le délibéré du dossier a été renvoyé au mardi 25 avril 2023. L'instituteur reste en détention provisoire jusqu'à l'annonce du verdict.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Houngbo christian

Que le benin avance sans gene car vouloir cest pouvoirs qui pouvoiras voiras et auras

04-04-23 à 12:54

Boniface HOUNGUEVI

Nous n'avons pas grande chose à apprendre à l'Amérique pour cette affaire.Que la justice fasse son travail.cette justice est bien placée pour le travail.

02-04-23 à 03:42

Laisser un commentaire