Publicité

Cybercriminalité au Bénin : 05 ans de prison requis par la CRIET contre 02 commissaires de police et un avocat

Devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le ministère public a requis 05 ans de prison contre deux commissaires de police et un avocat ce lundi 06 février 2023. Les mis en cause sont poursuivis par le parquet spécial pour des faits de cybercriminalité, d'escroquerie et d'abus de fonction.

Image d'illustration

Image d'illustration

Des commissaires de police et un avocat poursuivis par la CRIET. Ce lundi 06 février 2023, la quatrième audience dans le dossier de deux commissaires de police et d’un avocat s’est ouverte devant la CRIET. Ils sont au total cinq prévenus.

 

Parmi lesquels figurent l’ex-commissaire d’Agblangandan et son collègue du 12ᵉ arrondissement de Cotonou, poursuivis avec mandat de dépôt par le parquet spécial de la CRIET. Un avocat inscrit au Barreau du Bénin est également poursuivi dans le dossier. L’homme de droit est poursuivi sans mandat de dépôt.

 

Cinq chefs d’accusation ont été retenus par le parquet spécial contre les cinq prévenus. Il s’agit des faits “d’escroquerie via internet, abus de fonction, escroquerie, complicité d’abus de fonction et complicité d’escroquerie via internet”, rapporte l’envoyé spécial de Libre Express à la CRIET.

 

LIRE AUSSI : CRIET : le milliardaire KGB libéré après 04 ans de prison

 

Les faits reprochés aux deux commissaires ainsi qu’au policier ont rapport à un dossier impliquant l’interpellation de présumés cybercriminels de nationalité nigériane. La CRIET a des doutes sur la procédure menée par les deux commissaires de police.

 

Le commissaire d’Agblangandan avait été placé en détention provisoire quelques jours après son limogeage le vendredi 02 septembre 2022 par le Directeur Général de la police républicaine. C’est dans le cadre du même dossier.

 

Entre 05 et 10 ans de prison requis par le ministère public

 

Lors de l’audience de ce lundi 06 février 2023, le ministère public, représenté par le premier substitut du procureur spécial, Armand Hounguè, a pu faire sa réquisition contre les cinq prévenus. Il a requis 05 ans de prison ferme et 1 million FCFA d’amendes chacun contre l’ex-commissaire d’Agblangandan et son collègue du 12ᵉ arrondissement de Cotonou.

 

LIRE AUSSI : Bénin : des juges de la CRIET en colère contre la présumée corruption des commissaires de police dans le traitement des dossiers de cybercriminalité
 

Cinq ans de prison et cinq-cents mille (500 000 FCFA) d’amendes ont été requis contre un policier en poste au commissariat d’Ekpè poursuivi également dans le dossier. Le ministère public a requis 10 ans de prison et 1 million FCFA contre une dame accusée de jouer les intermédiaires entre les présumés cybercriminels et les agents de police.

 

Quant à l’avocat poursuivi, le ministère public a requis cinq ans de prison dont deux ans assortis de sursis. Après les réquisitions du ministère public, le juge en charge du dossier a renvoyé le verdict au lundi 13 mars 2023, rapporte l’envoyé spécial de Libre Express.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
La préfecture de Cotonou

Présumée fraude dans l'attribution d'un marché public à la préfecture de Cotonou : 3 collaborateurs du préfet et un chef d'entreprise devant la CRIET

À la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le procès d’un dossier...

Image d'illustration

CRIET : poursuivi pour blanchiment de capitaux, le patron de 1xBet au Bénin plaide non coupable

La première audience dans le procès du patron de l’entreprise de paris sportifs 1xBet au Bénin s'est...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : arrestation d'un homme soupçonné d'être impliqué dans l’attaque terroriste d'un commissariat à Kandi

Au Bénin, un homme soupçonné d'être impliqué dans l’attaque terroriste d'un commissariat de police dans...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire