Publicité

CRIET : 5 ans de prison requis contre des personnes poursuivies dans un dossier de faux passeports et de trafic d’êtres humains vers le Koweït

Devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le ministère public a requis mardi 17 janvier 2023 des peines d’emprisonnement allant d’un an à cinq ans dans un dossier de trafic de faux passeports vers le Koweït. Une vingtaine de personnes, dont des agents de l’Agence nationale d’identification des personnes (ANIP), sont également poursuivies dans ce dossier.

Image d'illustration

Image d'illustration

Une affaire de trafic de faux passeports et de trafic d’êtres humains vers le Koweït devant la CRIET. Selon les informations obtenues de sources judiciaires par Libre Express, les juges de la CRIET ont examiné, mardi 17 janvier 2023, le dossier de vingt-neuf (29) personnes poursuivies par le parquet spécial. Parmi ces personnes figurent des agents de l’ANIP et le secrétaire particulier de l’Ambassadeur du Koweït au Bénin. La plupart des personnes poursuivies dans ce dossier sont sous mandat de dépôt.

 

LIRE AUSSI : CRIET : un jeune homme se fait passer pour Talata, la Vice-présidente du Bénin et se retrouve en prison

 

Plusieurs chefs d’accusation ont été retenus à leur encontre par le parquet spécial de la CRIET. Il s’agit entre autres des charges de : “Faux dans l’établissement de passeport, abus de fonction, complicité d’abus de fonction, trafic d’êtres humains et complicité de trafic d’êtres humains”. Devant les juges de la CRIET, la plupart des prévenus dans ce dossier ont plaidé non-coupables. Ils disent ne pas se reconnaitre dans les faits mis à leur charge par le parquet spécial de la CRIET.

 

Des peines de prison requises et des demandes de relaxe

 

Lors de l’audience du mardi 17 janvier 2023, le ministère, représenté par l’un des substituts du procureur, a requis des peines de prison allant d’un an à cinq ans contre plusieurs personnes poursuivies dans ce dossier. Il a notamment requis trois ans de prison et un million francs CFA d’amende contre le secrétaire particulier de l’ambassadeur du Koweït au Bénin.

 

LIRE AUSSI : CRIET : un avocat poursuivi dans une affaire de cybercriminalité impliquant 02 commissaires de police

 

Cinq ans de prison et deux millions francs CFA d’amende ont été requis par le ministère public contre trois à cinq personnes. “Trois ans de prison ont été requis contre un prévenu. Deux ans de prison requis contre deux prévenus. Un an, dont trois mois ferme de prison, ont été requis contre une dame”, a confié à Libre Express une source judiciaire qui a suivi l’audience. Dans ce dossier, le ministère public a également demandé la relaxe au bénéfice du doute et la relaxe pure et simple de plusieurs personnes.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

 

 

Dans la même catégorie
La préfecture de Cotonou

Présumée fraude dans l'attribution d'un marché public à la préfecture de Cotonou : 3 collaborateurs du préfet et un chef d'entreprise devant la CRIET

À la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le procès d’un dossier...

Image d'illustration

CRIET : poursuivi pour blanchiment de capitaux, le patron de 1xBet au Bénin plaide non coupable

La première audience dans le procès du patron de l’entreprise de paris sportifs 1xBet au Bénin s'est...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : arrestation d'un homme soupçonné d'être impliqué dans l’attaque terroriste d'un commissariat à Kandi

Au Bénin, un homme soupçonné d'être impliqué dans l’attaque terroriste d'un commissariat de police dans...

Publicité

Commentaires

Coucou

Il ne s'agit pas du Secrétaire particulier de l'Ambassadeur du Kowéït au Bénin, mais plutôt du *Secrétaire particulier de l'Ambassadeur du Bénin au Kowéït.* Merci de rectifier.

19-01-23 à 09:26

Laisser un commentaire