Publicité

CRIET : un avocat poursuivi dans une affaire de cybercriminalité impliquant 02 commissaires de police

À la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), un avocat inscrit au bureau du Bénin est poursuivi sans mandat de dépôt par le parquet spécial. C’est dans le cadre d’une affaire impliquant deux commissaires de police républicaine et plusieurs présumés cybercriminels, poursuivis avec mandat de dépôt.

Image d'illustration

Image d'illustration

Un avocat poursuivi dans une affaire pendante devant la CRIET. La deuxième audience dans le procès de deux commissaires de police et de plusieurs présumés cybercriminels s’est ouverte le lundi 28 novembre 2022 devant la CRIET.

 

À l’ouverture du procès, tous les prévenus ont été convoqués à la barre. Il s’agit de l’ex-commissaire d’Agblangandan et de son collègue du 12ᵉ arrondissement de Cotonou, poursuivis avec mandat de dépôt par le parquet spécial. Une vingtaine de présumés cybercriminels de nationalité nigériane et béninoise, en détention provisoire, se sont aussi présentés devant les juges. Mais pas qu’eux.

 

Parmi les prévenus, un avocat inscrit au Barreau du Bénin s’est également présenté devant les juges de la CRIET. L’homme de droit est en effet poursuivi par le parquet spécial dans ce dossier. Mais ce dernier n’est pas en détention provisoire. Il est notamment poursuivi sans mandat de dépôt par le parquet spécial de la CRIET, rapporte à Libre Express une source qui a suivi l’audience. Car, la presse n’a pas été autorisée à suivre cette audience publique.

 

La CRIET saisit le Bâtonnier

 

Lors de cette deuxième audience, les juges de la CRIET n’ont pas pu auditionner l’avocat dans le cadre de ce dossier. Seule une dame présentée comme une intermédiaire entre l’avocat et de présumés cybercriminels a été écoutée par la Cour.

 

Le motif ? Les juges de la CRIET ne peuvent pas écouter l’avocat lors de ce procès sans avoir préalablement saisi le bâtonnier de l’Ordre des avocats du Bénin. Un règlement relatif à l’harmonisation des règles régissant la profession d’avocat dans l’espace UEMOA l’interdit.  

 

LIRE AUSSI : Bénin : des juges de la CRIET en colère contre la présumée corruption des commissaires de police dans le traitement des dossiers de cybercriminalité

 

Selon l’article 6 de ce règlement : “Les Avocats, dans l'exercice de leur profession, bénéficient de l'immunité de parole et d'écrit. Ils ne peuvent être entendus, arrêtés ou détenus, sans ordre du Procureur Général près la Cour d'Appel ou du Président de la Chambre d'Accusation, le Bâtonnier préalablement consulté (...)”.

 

La Cour a donc décidé de renvoyer l’audience au lundi 09 janvier 2023 en attendant de saisir le bâtonnier et de recevoir son avis. 

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire