Publicité

Présence militaire : la France se dote d'un Commandement pour l'Afrique à l'image de l'Africom américain

La France, à l'instar des États-Unis avec l'Africom, crée un Commandement spécifique pour l'Afrique afin d'organiser son soutien militaire aux pays partenaires et réduire la visibilité de sa présence militaire sur le continent africain.

Des militaires français en Afrique. Image d'illustration

Des militaires français en Afrique. Image d'illustration

Comme les États-Unis avec l'Africom depuis 2008, l'armée française se dote désormais d'un Commandement dédié au continent africain. Cette création, annoncée au Journal Officiel français du mercredi 26 juin 2025, intervient alors que Paris prévoit de réduire significativement sa présence militaire en Afrique de l'Ouest et centrale.

 

Le général de brigade Pascal Ianni a été nommé à la tête de ce nouveau Commandement pour l'Afrique, qui entrera en fonction à partir du 1er août 2024. Jusqu'à présent, les différents éléments français déployés au Tchad, au Sénégal, en Côte d'Ivoire et au Gabon disposaient chacun de leur propre état-major interarmes.

 

LIRE AUSSI : Au Bénin, le gouvernement dément l'installation d'une base militaire française à Kandi après leur retrait du Niger

 

Mais face au redéploiement à venir des forces françaises, qui ne comptent plus que quelques centaines d'hommes dans ces pays, l'état-major des armées a jugé nécessaire de créer cette structure centralisée basée à Paris. L'objectif est de maintenir un soutien aux pays partenaires dans la lutte antiterroriste et la formation des armées régionales, tout en réduisant la visibilité et l'empreinte de la présence militaire française.

 

Longtemps forte de plus de 5 000 hommes au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane, la France a en effet été progressivement poussée hors de cette région par les récentes transitions politiques survenues au Mali, au Burkina Faso et au Niger. Le nouveau Commandement pour l'Afrique devrait ainsi compter environ 600 militaires à l'avenir, en étroite collaboration avec les pays hôtes.

 

 

Dans la même catégorie
Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabés

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire