Publicité

CRIET : venu libre à un procès en tant que plaignant, il se retrouve en prison pour faux en écriture

Alors qu'il est venu libre à un procès en tant que plaignant dans une affaire de vente de parcelles, un homme a été placé sous mandat de dépôt mardi 11 juin 2024 par la CRIET. Il se retrouve désormais en prison au même titre que celui qu'il poursuit pour avoir vendu sa parcelle.

Image d'illustration

Image d'illustration

Un fait insolite s'est produit mardi 11 juin 2024 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). C'est au cours du procès d'un prévenu poursuivi avec mandat de dépôt pour des faits de stellionat. Alors que l’homme poursuivi par plusieurs personnes a été entendue sur les faits qui lui sont reprochés, un débat a éclaté sur la superficie de m² d'une des parcelles querellées par l’un des plaignants. Ce plaignant a présenté au juge un document qui présentait la superficie de m² qui lui aurait été vendu par le prévenu.

 

Le juge de la chambre correctionnelle de la CRIET en regardant de plus près le document s'est rendu compte de sa falsification. En effet, ce plaignant a modifié un des chiffres sur le document pour pouvoir augmenter la superficie de m² de sa parcelle. C'est-à-dire qu'il a transformé le chiffre deux (2) en cinq (5).

 

LIRE AUSSI : CRIET : 02 cadres de la HAAC condamnés à 7 ans de prison ferme et 28 millions FCFA d'amendes chacun

 

Une fois le pot au rose découvert, le juge et la représentante du parquet spécial de la CRIET se sont mis dans une colère noire. Ils ordonné le placement en détention préventive de ce plaignant pour faux en écriture et ont demandé aux gardes pénitenciers de l’amener. Le juge a par ailleurs demandé au ministère public de faire la procédure requise en la matière.

 

Ce plaignant mis à nu a tenté de se justifier arguant que ce n'est pas lui qui a fait les documents de la parcelle querellée et qu'il n'est pas instruit. L’homme venu libre à son procès va désormais prendre ses quartiers à la prison civile d'Akpro-Missérété en attendant son procès prévu en juillet 2024. Il est allé s'asseoir parmi les détenus et conduit en prison.

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie
Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

La préfecture de Cotonou

Présumée fraude dans l'attribution d'un marché public à la préfecture de Cotonou : 3 collaborateurs du préfet et un chef d'entreprise devant la CRIET

À la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), le procès d’un dossier...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire