Publicité

Le Niger recrute 10 000 jeunes pour renforcer ses forces armées face aux menaces sécuritaires

Le Niger s'apprête à recruter 10 000 jeunes Nigériens cette année pour renforcer l'effectif de ses forces armées. Cette décision intervient dans un contexte de menaces sécuritaires accrues, notamment de la part de groupes terroristes et de puissances étrangères.

Des militaires de l'armée nigérienne

Des militaires de l'armée nigérienne

Le Directeur des études stratégiques au ministère de la Défense nationale du Niger, le Colonel Major Mounkaila Sofiani, a annoncé mardi 4 juin 2024 ce recrutement lors d'une conférence à Niamey. Selon lui, l'effectif de l'armée nigérienne sera annuellement rehaussé pour atteindre 100 000 hommes à l'horizon 2030.

 

"Depuis les événements du 26 juillet 2023 consacrant l'avènement au pouvoir du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) avec sa vision stratégique de faire du Niger un pays libre et souverain, est née une crise politico-diplomatique entre le Niger et certains partenaires qui le menacent ouvertement de déstabilisation", a rappelé le colonel-Major Sofiani.

 

LIRE AUSSI : En attendant le Bénin, le Niger rouvre sa frontière avec le Nigéria 

 

Ces menaces combinées contre le Niger ont accru les besoins de défendre le pays et de sécuriser les populations, les corridors stratégiques et les activités socio-économiques, de son point de vue.

"C'est compte tenu de la situation sécuritaire citée plus haut, que le Niger s'est engagé dans une politique de rehaussement des effectifs de ses Forces Militaires à travers une politique ambitieuse de recrutement", a justifié le Colonel Major Mounkaila Sofiani.

 

Le recrutement de ces jeunes soldats est prévu en juillet 2024. En plus des forces armées du Niger, les recrues serviront aussi au sein du Commandement des Forces de Protection et de Développement (CFPD).

 

Le Niger est actuellement engagé dans une lutte contre le terrorisme et contre la domination néo-colonialiste qui plombe son développement, selon les autorités du pays.
 

Dans la même catégorie
Des faux marabouts multiplicateurs d'argent

Bénin : le CNIN désactive 570 comptes de faux marabouts sur les réseaux sociaux Facebook et Tiktok

Une vaste opération de lutte contre les activités frauduleuses de faux marabouts a conduit à la désactivation...

Le nouveau chef d'état-major de la Garde nationale, le Colonel Faïzou Gomina

Bénin : le colonel Faïzou Gomina nommé nouveau patron de la Garde nationale

Au Bénin, le commandant de l’opération mirador, le Colonel Faïzou Gomina a été nommé ce mercredi 19 juin...

Image d'illustration

Bénin : un faux militaire arrêté à Tchaourou déposé en prison

Un individu a été interpellé dans la matinée du mercredi 5 juin 2024 à Tchaourou pour avoir usurpé l'uniforme...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire