Publicité

Centrafrique : un Belgo-Portugais consultant d'une ONG américaine arrêté pour complot

Un homme travaillant pour une ONG américaine et détenteur de passeports belge et portugais a été arrêté dans le sud-est de la Centrafrique. Il fait l'objet d'une enquête pour « complot » présumé contre l'État en lien avec des « groupes armés » rebelles.

Intérieur de la ville de Bangui. Image d'illustration

Intérieur de la ville de Bangui. Image d'illustration

Le vendredi 31 mai 2024, le parquet de Bangui a annoncé l'ouverture d'une enquête judiciaire contre monsieur FIGUEIRA Martin Joseph, un consultant belgo-portugais travaillant pour l'ONG américaine FHI 360. Celui-ci a été interpellé le samedi 25 mai 2024 dans la ville de Zémio, dans la préfecture du Haut-Mbomou.

 

Selon le procureur Benoit Narcisse Foupkio, l'homme était « en contact permanent avec plusieurs groupes armés actifs sur le territoire centrafricain dans l'optique de commettre un complot, d'atteinte à la sûreté intérieure de l'État et des actes d'incitation à la haine et à la révolte contre les forces de défense et de sécurité ».

 

LIRE AUSSI : Instabilité politique en Centrafrique : les accusations du président Touadéra contre l'Occident

 

Arrêté par l'armée centrafricaine qui a confisqué son téléphone, il a été ramené à Bangui où il est actuellement détenu au sein de l'OCRB, l'Office central de répression du banditisme.

 

Dans son communiqué, le procureur a également mis en garde les ONG, les appelant à « s'abstenir de poser des actes de nature à compromettre la sûreté de l'État, sous peine de poursuites judiciaires ».

 

Spécialiste des questions pastorales et de transhumance, entretenant de nombreux contacts dans la communauté peule, cet homme se rend régulièrement en Centrafrique pour des missions comme consultant. Il a notamment travaillé avec l'Union européenne. Au moment de son arrestation, il se trouvait à Zémio dans le cadre d'un « programme de développement communautaire », a indiqué son employeur FHI 360.
 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire