Publicité

Bénin : empêché de rendre visite à Reckya Madougou, Nicéphore Soglo réagit

L'ancien chef de l'État béninois, Nicéphore Dieudonné Soglo, s'est vu refuser ce dimanche 12 mai 2024 une visite à l’opposante Reckya Madougou, détenue à la prison civile d’Akpro-Missérété. Malgré sa tentative de visite, un refus catégorique lui a été opposé en raison de l'absence d’un permis de visite. Nicéphore Soglo se dit surpris.

L'ex-président du Bénin, Nicéphore Soglo

L'ex-président du Bénin, Nicéphore Soglo

Un ancien président béninois empêché de rendre visite en prison à l’opposante Reckya Madougou, candidate recalée à l'élection présidentielle du 11 avril 2021 et actuellement en détention à la prison civile de Missérété. Selon l’information rapportée  par Crystal News, Les policiers de garde ont informé Nicéphore Soglo qu'il devait obtenir une autorisation spéciale du procureur spécial de la CRIET pour pouvoir rendre visite à Reckya Madougou.

 

L’ex-chef de l’État a tenté sur place de joindre au téléphone sans succès le procureur spécial de la CRIET. Après plus d'une heure d'attente infructueuse, l'ancien Chef de l'État a été contraint de rebrousser chemin et de retourner à Cotonou aux alentours de 18 heures ce dimanche 12 mai 2024.

 

« Je suis très surpris qu'il faut une demande spéciale paraît-il à l’homme qui s’occupe de ses prisons, le procureur spécial. Si a plus de 92 ans, j'ai fait le déplacement pour ici sans savoir qu'il faut demander des permissions compliquées parce que la situation de notre pays me paraît actuellement extrêmement critique», a déclaré l’ex-chef d'État au micro du même média.

 

 

LIRE AUSSI : Détention de Reckya Madougou au Bénin : la Cour constitutionnelle se déclare incompétente sur l'avis du Gtda/Onu

 

Malgré sa déception, Nicéphore Soglo a pu s'entretenir brièvement en voiture avec la mère de Reckya Madougou. Opposante et candidate recalée à la présidentielle d'avril 2021, Reckya Madougou a été arrêtée le mercredi 3 mars 2021 par la police criminelle. Le vendredi 5 mars 2021, elle a été placée en détention provisoire par le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

 

Son procès s'est ouvert le vendredi 10 décembre 2021 devant cette même cour. Après plus de 21 heures de procès, Reckya Madougou a été reconnue coupable de complicité de financement du terrorisme au petit matin du samedi 11 décembre 2021. Elle a été condamnée, ainsi qu'au moins trois de ses co-accusés, à une peine de 20 ans de réclusion criminelle.

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire