Publicité

CRIET : présumé complice d'un marabout gayman, un chauffeur risque 05 ans de prison pour retrait de 17 millions FCFA arnaqués à un Ghanéen

Un jeune chauffeur conducteur de poids lourd vers les pays de l'hinterland encourt cinq ans de prison à la CRIET. Accusé d'être le complice d'un marabout gayman qui a arnaqué plusieurs dizaines de millions de francs CFA à un Ghanéen, il a comparu le lundi 18 mars 2024.

Image d'illustration

Image d'illustration

Près de trois ans après son arrestation par la police républicaine dans le département du Zou, un chauffeur de poids lourd est en passe d'être fixé sur son sort à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce lundi 18 mars 2024, le prévenu dont le dossier revient de la Commission d'instruction a été entendu sur les faits de complicité d'escroquerie via internet mis à sa charge par le parquet spécial de la CRIET, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Selon les faits, il est reproché au prévenu d'avoir aidé un marabout gayman a retiré la coquette somme de plus de dix-sept (17) millions FCFA issue d'une arnaque au maraboutage sur internet. Leur victime est un Ghanéen qui serait à la recherche de gris-gris protecteur au Bénin.

 

Convoqué à la barre, le jeune homme ne se reconnaît pas dans les faits. Il plaide non coupable. Selon sa déposition, il est lui-même une victime d'un certain Dah Davo, grand marabout cybercriminel, aujourd'hui en fuite. Le prévenu a confié aux juges qu'il était lui aussi à la recherche de protection dans le cadre de ses activités de chauffeur conducteur de poids lourd vers les pays de l'hinterland. C'est alors qu'il lui a été recommandé les services de Dah Davo. Une fois chez ce marabout, le prévenu apprend que ce dernier lui a indiqué qu'il doit prendre son « Fâ » s'il tient à se protéger, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : CRIET : une Nigérienne et un policier béninois jugés pour escroquerie de plus de 300 millions FCFA dans un achat de lingots d'or à Dubaï

 

Selon sa déposition, Dah Davo lui demandera de payer cent cinquante mille FCFA pour prendre son « Fâ ». Le prévenu déclare à la Cour qu'en raison de son manque de moyens, il s'est mis au service de ce marabout gayman. Par la suite, le marabout cybercriminel lui confie des opérations de retrait d'importantes sommes d'argent. Dans sa déposition, il déclare qu'il retirait de l'argent pour le marabout cybercriminel. Selon le parquet spécial de la CRIET, le prévenu a retiré au total plus de 17 millions FCFA.

 

Le procureur requiert une peine exemplaire

 

Selon le ministère public représenté par Armand Donald Hounguè, premier substitut du procureur spécial, il s'agit de ceux qui salissent l'image du Bénin sur internet. Le procureur indique que le prévenu appâte les victimes sur internet avec tout ce que le Bénin a de cultuels et de vodouns. C'est avec ses techniques qu'ils ont réussi à soutirer plus de 17 millions FCFA au Ghanéen, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Le ministère public a demandé à la Cour de le retenir dans les liens de la prévention des faits de complicité d'escroquerie via internet. Il a sollicité sa condamnation à cinq (5) de prison dont quatre (4) fermes. Par ailleurs, le ministère public a demandé à la Cour de réserver les intérêts civils de la victime.

 

À la suite du ministère public, l'avocat de la défense, Me Télesphore Dikpo a demandé à la Cour de tenir compte de la réalité des faits. Dans sa plaidoirie, il a souligné à la cour que son client était à la recherche de protection et qu'il est aussi une victime. L'avocat a demandé aux juges de la CRIET de rendre justice à son client. Le délibéré du dossier a été renvoyé au lundi 29 avril 2024, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

CRIET : venu libre à un procès en tant que plaignant, il se retrouve en prison pour faux en écriture

Alors qu'il est venu libre à un procès en tant que plaignant dans une affaire de vente de parcelles,...

Les cinq Nigériens arrêtés au terminal pétrolier de Sèmè-Kpodji sont de retour à Niamey

Retour au Niger des trois Nigériens de WAPCO libérés par la justice béninoise

Cinq agents Nigériens de WAPCO Niger, dont trois ont été détenus pendant près de deux semaines au Bénin...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire