Publicité

Lutte contre le terrorisme au Bénin : au front, le Général Fructueux Gbaguidi évoque des difficultés de l'armée

Depuis 2021, le Bénin multiplie des efforts dans la lutte contre le terrorisme dans sa patrie septentrionale. En visite sur deux fronts dans le Nord Bénin, le Général Fructueux Gbaguidi a évoqué les difficultés des forces de défense et de sécurité dans un reportage diffusé sur l'ORTB.

Le Général Fructueux Gbaguidi au front.

Le Général Fructueux Gbaguidi au front.

Le discours de vérité du général Fructueux Gbaguidi face aux soldats béninois déployés sur le théâtre des opérations anti-terroristes. L'armée béninoise s'active dans le Nord Bénin pour éradiquer la menace djihadiste. Deux fronts installés ont été visités par le Général de division Fructueux Gbaguidi. L'un quelque part au Nord du pays, proche de la Frontière sud du Niger et l'autre non loin de la frontière Bénin-Burkina Faso. Ces fronts sont gardés par des soldats d'élites engagés dans la lutte contre le terrorisme.

 

Plus près de ses hommes, le chef d'état-major général de l'armée béninoise salue les soldats pour leur effort et leur dynamisme face aux groupes djihadistes. « Je voudrais sincèrement vous féliciter pour ce travail. Vous êtes déjà décoré. Et il n'y aura pas que ça. Vous resterez dans mon viseur pendant longtemps. Sachez que nous sommes de cœur avec vous. Nous sommes payés pour que le Bénin soit un pays sécurisé. Et vous le faites si bien que je ne peux qu'avoir admiration pour vous. Je vous exhorte à continuer sur cette lancée, à faire de telle sorte que notre pays reste un îlot de tranquillité »a déclaré le Chef d'état-major général Fructueux Gbaguidi.

 

Un manque de moyens

 

Environ 3000 soldats déployés au départ, l'effectif s'accroît de jour en jour. Le cumul des effectifs à ce jour dépasse déjà 4000 soldats. Devant les hommes de l'opération Mirador, Fructueux Gbaguidi est conscient que les soldats manquent de matériels. « Je sais qu'il y a des choses qui manquent. Au départ, quand nous avons commencé à avoir ces difficultés, nous n'avions pratiquement rien. A part nos AKM que nous avions en quantité insuffisante d'ailleurs, nous n'avions pas grand chose. Mais aujourd'hui, ça monte. Nous commençons à acquérir des équipements, des moyens qui progressivement vont nous permettre d'avoir des avantages décisifs sur l'ennemi », a-t-il affirmé.

 

LIRE AUSSI : Lutte contre le terrorisme au Bénin  : un militaire du renseignement et un chef village de Malanville déposés en prison par la CRIET

 

Par ailleurs, le patron de l'armée béninoise, qui est arrivé au front en hélicoptère, promet l'acquisition d'ici-là de moyens de reconnaissance aérienne. « Je vous promets que nous allons étoffer nos moyens de reconnaissance aérienne pour avoir suffisamment de drones sur les positions pour pouvoir nous précéder dans nos reconnaissances offensives. Ma conscience ne sera jamais tranquille, tant que je ne fais pas le maximum pour qu'en matière d'équipement, vous ne soyez au top », a-t-il promis.

 

Les soldats béninois sont les meilleurs

 

Le Chef d'état-major général Fructueux Gbaguidi trouve que ses soldats sont les meilleurs comparativement à ceux de la sous-région. « Vous êtes les meilleurs, parce que quand on voit dans la sous-région ce qui se passe, quand on voit votre capacité de résilience, quand on voit votre capacité à faire face, pour moi il n’y a pas mieux que le Bénin. Nous sommes sur le chemin de la réussite, félicitations à vous », a-t-il déclaré. Il les a par la suite invité à poursuivre le travail tel qu'ils le font déjà et encore mieux pour d'une part garantir la sécurité du peuple béninois et d'autre part pour l'honneur de l'armée béninoise.

Dans la même catégorie
Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabés

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire