Publicité

Bénin : après des dénonciations de Angela Kpeidja, « un harceleur et violeur pas comme les autres » dans le viseur de l’INF

Dans un communiqué rendu public le vendredi 15 mars 2024, l’Institut national de la femme (INF) a annoncé avoir ouvert un dossier sur un présumé harceleur et violeur. Ceci après une dénonciation faite par la journaliste Angela Kpéidja sur sa page Facebook.

Siège de l'Institut national de la femme (INF) à Cotonou

Siège de l'Institut national de la femme (INF) à Cotonou

Un présumé harceleur et violeur dans les lignes de mire de l’Institut national de la femme (INF). Selon un communiqué publié le vendredi 15 mars 2024 et signé par sa Secrétaire Exécutive, Flore Djinou, l'INF annonce l'ouverture d'un dossier à la suite de dénonciations. « Il nous a été donné de constater que dans un post en date du 13 mars 2024, Mme Angela Kpéidja a fait part à l’opinion publique, sur sa page Facebook, des agissement d’ « un harceleur et violeur pas comme les autres ! » Les éléments rapportés dans ce post, notamment la nature des infractions y dénoncées, ont mis en alerte depuis lors l’Institut national de la femme (INF) » indique l'Institut .

 

Le communiqué précise que l’INF a ouvert un dossier et a saisi la dénonciatrice Angela Kpéidja pour « requérir d’elle l’identité du présumé harceleur et violeur (et de) tout élément de preuve dont elle disposerait et pouvant concourir à étayer le dossier, à des fins de poursuites judiciaires ». 

 

LIRE AUSSI : CRIET : une Nigérienne et un policier béninois jugés pour escroquerie de plus de 300 millions FCFA dans un achat de lingots d'or à Dubaï

 

L’INF a aussi invité toute personne ayant d’informations probantes sur l’identité et les agissements du présumé harceleur et violeur à les communiquer sans délai à ses services compétents. Par ailleurs , il a rassuré « les Béninoises et Béninois quant à sa pleine implication pour la manifestation de la vérité dans ce dossier ».

 

Intégralité de la publication de Angela Kpéidja

 

Un harceleur et violeur, pas comme les autres !

Il a été viré parce que surpris en flagrant délit. L’affaire ne devrait pas éclabousser ce haut lieu de gouvernance qui l'a employé pendant 7 ans. Il a donc masqué son limogeage en parlant d'une "fin de collaboration". Cet ex-chargé de la communication digitale ne semble cependant pas avoir compris la leçon. Il a continué sa sale besogne. Son mode opératoire est extraordinaire. 

 

Hypnose, drogue, gris- gris, manipulation et escroquerie, tout y passe. Au nombre de ses victimes, des jeunes filles en quête d’emploi et de grandes dames mariées qui bien évidemment ont fait le choix du silence. Le pire est qu’il a réussi à s’incruster dans la maison des femmes !!! Découvert et renvoyé, il s’emploie aujourd’hui à faire d’autres victimes avec des appâts d’annonces d’emploi…


Bris de silence tome 2 s’annonce à grands pas. En attendant, attention à vous, mes filles, mes sœurs !!! Il y en a qui sont des carriéristes dans le harcèlement et le viol…

 

 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire