Publicité

Kidnapping de plus de 250 élèves au Nigéria : Tinubu ordonne la mobilisation de l'armée pour libérer les enfants

Le Président du Nigéria Bola Tinubu a ordonné le vendredi 8 mars 2024 la mobilisation de l'armée pour retrouver et libérer les élèves kidnappés par des bandits dans l’Etat de Kaduna.

Des militaires nigérians. Image d'illustration

Des militaires nigérians. Image d'illustration

Plus de 250 élèves ont été kidnappés par des hommes armés lors d’une attaque contre une école dans le nord-ouest du Nigeria, précisément dans l’Etat de Kaduna, le jeudi 7 mars 2024. Face à ce kidnapping, le gouvernement fédéral du Nigeria a décidé de mener plusieurs actions pour ramener sain et sauf ces enfants. Sur sa page X( ex-Twitter), Uba Sani, le gouverneur de l’Etat de Kaduna a déclaré que son gouvernement
"et les agences de sécurité travaillent 24 heures sur 24 pour assurer le retour des écoliers en toute sécurité". Il affirme aussi avoir été rassuré par le Président et le conseiller à la sécurité nationale que tout le nécessaire se fera pour ramener les enfants.


Déploiement des forces armées


Le Président du Nigéria n’est pas resté insensible à cet enlèvement. « J'ai reçu des informations des chefs de la sécurité sur les deux incidents, et j'ai bon espoir que les victimes vont être secourues. Rien n’est acceptable pour moi et pour les membres des familles de ces citoyens enlevés qui attendent. La justice sera rendue de manière décisive », a-t-il déclaré. Il a par la suite ordonné aux forces de sécurité de traquer ces kidnappeurs jusqu’à leur dernier retranchement afin de secourir les enfants.

 

LIRE AUSSI : Nigeria : le chef de l'armée met en garde ceux qui appellent à un coup d'État contre Tinubu 

 

Cet enlèvement est le deuxième enlèvement de masse en une semaine dans l'État de Kaduma. En février 2021, une école pour filles dans la localité de Jangebe, dans l'Etat de Zamfara (nord) avait été attaquée par des hommes armés. Plus de 300 personnes ont été enlevées. Selon la société nigériane de conseil en gestion des risques, 3620 personnes ont été kidnappées lors de 582 attaques entre juillet 2022 et juin 2023.

 

Dans la même catégorie
Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabés

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire