Publicité

Benin : un homme de 50 ans condamné à 8 ans de prison pour tentative de viol d'une fillette à Bassila

Un homme a été condamné à 8 ans de réclusion criminelle ce mardi 6 février 2024 dans le deuxième dossier inscrit au rôle de la session criminelle des infractions à raison du sexe en cours à la CRIET. L'accusé a été reconnu coupable des faits de tentative de viol sur une mineure de moins de 13 ans.

Image d'illustration

Image d'illustration

Un homme d'une cinquantaine tente de violer une fillette de 8 ans à Bassila et est lourdement condamné par la Cour de représsion des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce mardi 6 février 2024, un accusé de 50 ans a comparu pour des faits de tentative de viol sur une mineur de moins de 13ans.

 

Convoqué à la barre, l'accusé a déclaré à la Cour ne pas se reconnaître dans les faits.  L'homme nie les faits et soutient devant les juges que la dame qui l'a dénoncé avait en réalité un antécédent avec son père. L'accusé indique aux juges qu'il s'agit en réalité d'un coup monté par la dame afin de lui porter préjudice, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : CRIET : pour une histoire d'achat de biscuits, il viole une fillette de 7 ans à Savè et écope de 30 ans de prison

 

Mais, les débats à la barre révèlent que lors des enquêtes préliminaires, l'accusé a reconnu avoir tenté d'abuser de la grande sœur quand les accusations d'abus sur les deux filles ont surgi.  Dans sa déposition à la barre ce mardi matin, l'accusé reconnaît avoir juste donné 100 f comme aumône aux deux fillettes.

 

Des faits de tentative de viol à Bassila 

 

Selon l'accusation, les faits reprochés à l'accusé datent du mois d'août oût 2019 dans la commune de Bassilla. Sa victime, une fillette âgée de 8 ans au moment des faits, aurait été retrouvée dans sa chambre en tenue légère. C'est après qu'une dame a aperçu la petite sœur  de la victime devant la porte de l'accusé.

 

L'accusé, apprend le parquet, aurait promis 200f à la petite. C'est en allant chercher l'argent qu'elle a été enfermée dans sa chambre et mise en tenue d'Ève, selon les déclarations de la dame témoin des faits lu par la Cour. La petite sœur de la victime a également déclaré lors des enquêtes préliminaires que l'accusé a aussi abusé d'elle. Selon la lecture des faits, les deux fillettes victimes ont par ailleurs déclaré que l'accusé n'était pas à son premier forfait avec elles, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Lourde réquisition et verdict 

 

L'Institut national de la femme (INF) s'est constitué d'office pour la victime. À l'audience, l'avocate de l'INF a réclamé un million FCFA de dommages et intérêts pour la victime et 500 mille FCFA pour l'INF. Le ministère public a requis 10 ans de réclusion criminelle et 500 mille francs pour l'INF.

 

Dans son verdict, la Cour a suivi en partie la réquisition du ministère public. Ainsi, l'accusé a été condamné à 8 ans de réclusion criminelle et à 500 000 FCFA de dommages et intérêts à sa victime. Il est également condamné au paiement du franc symbolique à l'INF. En prison depuis 2019, il lui reste trois ans de prison, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire