Publicité

Bénin : un responsable de Liyeplimal condamné à 7 ans de prison et plus de 36 millions FCFA à payer

La CRIET a condamné ce lundi 18 décembre 2023 un responsable local à sept (07) ans de prison ferme pour avoir encouragé une femme et son frère à investir au total un peu plus de 36 millions FCFA sur la plateforme Liyeplimal. Son co-prévenu a été relaxé au bénéfice du doute.

Image d'illustration

Image d'illustration

La chambre correctionnelle de la CRIET vide une affaire de placement d'argent sur la plateforme d'arnaque Liyeplimal. Ce lundi 18 décembre 2023, la CRIET a rendu son verdict dans le dossier de deux personnes, dont un responsable local, poursuivies pour escroquerie par le biais d'un système électronique. C'est dans le dossier Liyeplimal, une escroquerie qui a fait des milliers de victimes.

 

Les faits reprochés aux deux prévenus portent sur une affaire d'escroquerie sur une femme et son frère. Ils auraient encouragé la femme et son frère à investir respectivement 33 millions francs CFA et 3 millions francs CFA sur la plateforme Liyeplimal. Cette plateforme de placement d'argent a disparu aujourd'hui avec les fonds investis par ses adhérents. Dans ce dossier, le conseil de la femme et de son frère avait réclamé lors de l'audience du lundi 27 novembre 2023 40 millions francs CFA pour toute cause de préjudice subi.

 

7 ans de prison ferme pour un responsable 

 

 

Ce lundi 18 décembre 2023,  la chambre correctionnelle de la CRIET a suivi entièrement la réquisition du ministère public. Il a relaxé au bénéfice du doute l'un des deux prévenus. Quant au principal prévenu présenté comme un responsable local,  la Cour l'a retenu dans les liens de la prévention des faits d'escroquerie via internet. Il a été condamné à sept ans de prison ferme et un million de francs d'amendes. Selon le verdict, ce responsable local est également condamné à payer un peu plus de 33 millions francs CFA à la femme et un peu plus 3 millions francs CFA à son frère.

 


Quid de Liyeplimal  ? 

 

La plateforme Liyeplimal a été fondée en 2017 par l'homme d'affaires camerounais, Parfait Emile Simb, qui dirige l'entreprise Global Investment Trading, la société en charge Liyeplimal selon RFI. En effet, Liyeplimal est à l’origine d'un produit crypto-actif transformé en cryptomonnaie nommé Limo Coin.


Lieyplimal signifie « la pauvreté est finie » en langue bassa, une langue camerounaise. Cette plateforme est supposée avoir un rendement important pour ses investisseurs. Mais, plusieurs personnes ayant investi sur cette plateforme se plaignent de ne pas entrer en possession des fonds investis. Malgré le scandale, Parfait Emile Simb n'a jamais été inquiété par la justice camerounaise, alors qu'il vit en Centrafrique, selon RFI.  

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !
 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire