Publicité

Bénin : menacée de mort, une vieille femme poursuit son fils de 55 ans devant le tribunal de Cotonou

Au tribunal de Cotonou, un homme de 55 ans, en détention provisoire, a comparu ce vendredi 15 décembre 2023. Le prévenu est poursuivi par sa mère pour de présumés faits de menace de mort.

Entrée du tribunal de Cotonou. Image d'illustration

Entrée du tribunal de Cotonou. Image d'illustration

Une mère traîne son fils devant la justice. C'est le dossier insolite sur lequel les juges du tribunal de Cotonou se sont penchés ce vendredi 15 décembre 2023. Le prévenu est un homme âgé de 55 ans qui a été placé en détention provisoire par le parquet de Cotonou. 

 

Son placement en détention fait suite à une plainte de sa mère. Cette dernière a en effet saisi le tribunal pour des faits de menaces de mort. Devant les juges, la vielle femme qui vit au quartier Houéyiho à Cotonou confie qu'elle n'a pas la paix avec  son fils de 55 ans qui vit avec elle.

 

LIRE AUSSI : Bénin : pourquoi le DG de l'OBSSU Akakpo et son comptable ont été déposés en prison par la CRIET

 

Le fils, a-t-elle précisé,  la menace de mort chaque jour, l'insulte de prostituée et salit sa réputation. À la barre, le chef quartier et une autre personne ont défilé à tour de rôle. Ils ont témoigné de la véracité des faits pour lesquels la vieille femme a porté plainte, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express. 

 

L'avocat du fils se déconstitue 

 

Après avoir entendu la déposition de la vieille femme, l'avocat qui s'est constitué pour le fils s' est déconstitué. L'homme de droit a été touché par la situation de la vieille femme qui était en pleure devant les juges. La vieille femme a indiqué au tribunal que tout ce qu'elle demande c'est la paix et que le juge la sauve des griffes de son fils.


Trois avocats présents dans la salle d'audience se sont immédiatement constitués pour la vieille vu qu'elle n'avait pas d'avocat. Le Ministère Public a estimé que le fils qui menaçait sa mère de mort avait sûrement un problème psychique. 

 

Il  a donc demandé au juge d'ordonner une expertise pour vérifier si le prévenu est psychologiquement bien portant. L'affaire est mis en délibéré  sur l'expertise psychiatrique du prévenu. Le dossier a été renvoyé à une date ultérieure, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.
 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire