Publicité

Bénin : un anniversaire finit en 7 ans de prison et 28 millions CFA d’amendes pour 14 jeunes gaymans arrêtés à Parakou

En détention provisoire depuis leur arrestation lors d'un anniversaire à 03 heures du matin à Parakou, quatorze gaymans ont été condamnés à sept ans de prison ferme et deux millions d’amendes chacun. Trois jeunes bénéficient d’une relaxe au bénéfice du doute, selon le verdict rendu ce jeudi 14 décembre 2023 par la Cour de répression des infractions économiques (CRIET).

Des jeunes lors d'une célébration dans une boîte de nuit. Image d'illustration

Des jeunes lors d'une célébration dans une boîte de nuit. Image d'illustration

Ils sont tous jeunes et ont entre 20 et 28 ans. Ces jeunes, dont certains sont cybercriminels, vivaient autrefois dans la ville de Parakou, située dans le nord du Bénin, jusqu'à leur arrestation début octobre 2023. Parmi eux, des étudiants, des élèves et un footballeur local, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

Mis aux arrêts lors d'un anniversaire qu'ils célébraient avec faste à trois (03) heures du matin, ils sont ensuite présentés au parquet spécial de la CRIET et placés en détention provisoire le vendredi 13 octobre 2023. Lors des précédentes audiences dans ce dossier, six jeunes sur les dix-sept présentés devant la cour ont reconnu les faits de cybercriminalité. Tous les autres prévenus ont rejeté les accusations mises à leur charge. 

 

7 ans de prison ferme pour 14 jeunes gaymans 

 

Après deux audiences dans leur procès, ils ont été fixés sur leur sort ce jeudi 14 décembre 2023. Dans son verdict, la Cour a suivi en partie les réquisitions du parquet spécial de la CRIET, il a relaxé trois jeunes au bénéfice du doute. 

 

Le juge a néanmoins retenu quatorze jeunes dans les liens de la prévention des faits d’escroquerie par le biais d’un système informatique. Il a alors condamné ces quatorze jeunes cybercriminels à sept ans de prison ferme et deux millions francs CFA d’amendes chacun. Le montant total des amendes à payer pour ces jeunes gaymans est de vingt-huit (28) millions francs CFA, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Selon le verdict, les jeunes condamnés disposent de trois mois pour payer l’amende et de quinze jours pour faire appel du verdict. Ces jeunes gaymans ont été condamnés pour des faits de faux maraboutage, de fausses voyances, de faux dons, de faux prêts et de faux plans love.

 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire