Publicité

Brouille à la CBDH au Bénin : le président révoqué Capo-Chichi et des commissaires s’affrontent à la Cour Constitutionnelle

La révocation du président de la Commission béninoise des droits de l'homme (CBDH) fait partie des dix-sept (17) dossiers examinés le jeudi 26 octobre 2023 à la Cour Constitutionnelle. L'affaire qui secoue depuis quelques jours la sphère médiatique a été ajournée au jeudi 09 novembre 2023 pour rapport.

Le président déchu de la CBDH, Clément Capo-Chichi

Le président déchu de la CBDH, Clément Capo-Chichi

Elle est l'une des affaires qui fait couler ancre et salive depuis un moment.  Il s'agit, en effet, du contentieux qui oppose le président déchu de la CBDH, Isidore Clément Capo-Chichi et la vice-présidente de l'institution, Sidikatou Adamon Bissiriou et sept ses pairs commissaires. Ces membres de la CBDH ont à l'issue d'une Assemblée générale le lundi 23 octobre 203 procédé à la révocation du désormais ex-président.

 

Le président Clément Capo-Chichi est en effet accusé de faits présumés de conflits d'intérêts dans la passation des marchés, de gestion solitaire, de dilapidation des ressources de la CBDH, de légèreté dans le traitement de la PRMP, d'abus d'autorité et de fonction. 


C’est alors que Isidore Capo-Chichi a introduit un recours auprès de la Cour Constitutionnelle estimant que sa révocation viole la Constitution. Selon son recours, cette révocation est un blocage à ses fonctions, donc contraire à la Constitution de la République du Bénin.  


Capo-Chichi et des commissaires s'affrontent à la Cour constitutionnelle


Déjà à 10 h le jeudi 26 octobre 2023, la salle d'audience de la Cour constitutionnelle était noire de monde. Dix-sept (17) dossiers devaient passer ce 26 octobre 2023. Dans le lot, celui concernant la maison qui œuvre pour les droits de l'homme, la CBDH. 


C'est le requérant, Clément Capo-Chichi qui a été le premier à venir à la barre. Il a vanté les mérites de l'instance dont il assurait jusque-là le poste de président depuis le 03 janvier 2019. Il a ensuite, à travers différents faits, exposé des raisons qui expliquent que certains commissaires en veulent à sa tête, rapporté l'envoyé spécial de Libre Express. 

 

LIRE AUSSI : Bénin : guerre ouverte entre le président Capo-Chichi et ses pairs commissaires à la CBDH


À son tour, l'actuelle présidente de la CBDH par intérim, la vice-présidente Sidikatou ADAMON, la voix tremblotante, a égrené un chapelet d'actes suffisamment "graves" qui justifient cette sanction disciplinaire à son encontre. 


À sa suite, le rapporteur Serge Prince AGBODJAN, a estimé dès sa prise de parole qu'il fallait resituer les débats et ne pas tomber dans l'amalgame. Dans un récit de quelques minutes, le rapporteur a peint un tableau noir de la gestion du président Clément Capo-Chichi, rapporté l'envoyé spécial de Libre Express. 


Après cette intervention, les débats sont devenus un peu plus houleux, notamment à la question de l'avocate de la défense de savoir qui est désormais le président de la CBDH.  La partie de la vice-présidente et consorts a promis venir prochainement avec un mémoire attestant de la véracité de tous les faits reprochés à l'ex-président Clément Capo-chichi. La Cour a décidé, après avoir écouté les deux parties, de renvoyer l'audience au jeudi 9 novembre 2023 pour rapport.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire