Publicité

CRIET : un meunier risque 05 ans de prison ferme pour vol d'énergie électrique de la SBEE à Calavi

À la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), un meunier risque cinq (05) ans de prison ferme et plusieurs millions de dommages-intérêts pour vol d'énergie électrique de la SBEE à Abomey-Calavi. Son procès a eu lieu le jeudi 26 octobre 2023.

Un meunier avec son moulin. Image d'illustration

Un meunier avec son moulin. Image d'illustration

Une affaire de vol d'énergie électrique de la SBEE dans la commune d'Abomey-Calavi devant les juges de la CRIET.  Jeudi 26 octobre 2023, un meunier poursuivi avec mandat de dépôt pour vol d'énergie électrique a comparu à la CRIET. Plusieurs personnes dont le propriétaire de la maison du meunier et des agents de la SBEE sont également poursuivis. Mais, eux, ils ne sont pas placés sous mandat de dépôt et comparaissent donc libres, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Invité à la barre, le meunier a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il indique à la Cour que c'est son propriétaire qui est un électricien qui lui a appris à trafiquer les compteurs électriques. Ce meunier conteste par ailleurs le montant du préjudice subi par la Société béninoise d'énergie électrique (SBEE) qui serait de 173 000 FCFA et non 6017 000 FCFA. Il a de plus déclaré avoir soudoyé des agents de la SBEE dans son affaire de vol d'énergie électrique.

 

LIRE AUSSI : Bénin : un faux médecin condamné se fait passer pour un proche de magistrats de la CRIET et arnaque en prison

 

Convoqué à la barre, le propriétaire de la maison du meunier a rejeté les faits. Il confie preuve à l'appui avoir été le premier à porter plainte dans cette affaire. L'homme signale que c'est après avoir découvert la supercherie de son meunier sur le compteur électrique mis à sa disposition qu'il a saisi la police.

 

Un représentant de la SBEE a informé la Cour que le montant total des préjudices subis par la SBEE est de six millions dix-sept mille (6017 000) FCFA.

 

Peine de prison requise contre le meunier

 

Dans sa réquisition, le représentant du parquet spécial de la CRIET a demandé à la Cour de retenir le meunier dans les liens de la prévention des infractions de « trafic d'influence et de vol d'énergie électrique ». Il a ensuite requis cinq (05) ans de prison ferme et cinq-cent mille francs CFA d'amende contre le meunier. 

 

Le substitut du procureur spécial de la CRIET a sollicité également la condamnation du meunier au paiement de six millions dix-sept mille (6017 000) FCFA de dommages-intérêts à la SBEE. Il a par contre requis la relaxe au bénéfice du doute contre les autres accusés dans le dossier.

 

La défense plaide la clémence

 

L'avocat chargé de la défense du meunier a plaidé la clémence de la Cour. Il demande aux juges de la CRIET de faire profiter à son client des circonstances atténuantes.  L'avocat signale que le meunier est analphabète et qu'il n'a utilisé le compteur que pendant un an et que les faits de vols d'énergie électrique couvrent une période de cinq ans. 

 

La défense précise la bonne foi de son client qui a collaboré depuis les enquêtes préliminaires et n'a jamais nié les faits. Il a sollicité la réduction de la peine de prison requise par le parquet spécial de la CRIET. Après les débats, le président de céans a renvoyé le délibéré du dossier au jeudi 09 novembre 2023, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire