Publicité

Tchad : un militaire français tue un soldat tchadien et provoque la colère de la population

Un militaire tchadien a été tué mardi 05 septembre 2023 par un soldat français à Faya-Largeau dans le nord du Tchad. L'incident a provoqué la colère de la population tchadienne qui s'est immédiatement mobilisée devant la base militaire française. Les autorités françaises et tchadiennes s'expliquent.

Des militaires français au Tchad. Image d'illustration

Des militaires français au Tchad. Image d'illustration

Un médecin militaire français a abattu mardi un soldat tchadien qu'il soignait et qui l'avait attaqué avec un scalpel dans une base des forces françaises à Faya-Largeau, dans le nord du Tchad.

 

« Un militaire tchadien, qui n'était pas dans un état normal, est allé se faire panser dans la base militaire de l'armée française, a pris un scalpel et a blessé un médecin militaire français », a déclaré le général Ali Maïde Kebir, gouverneur de la région du Borkou dont Faya-Largeau est la capitale. « L'infirmier a utilisé son arme à feu et l'a tué », a précisé le gouverneur cité par l'AFP.

 

« Les raisons de l'attaque ne sont pas connues. L'infirmier a reçu trois coups de scalpel au thorax, à la tête et au cou, mais son état est stabilisé », a poursuivi cette source assurant que l'infirmier avait « dû se défendre ». Une enquête conjointe des armées tchadienne et française est en cours pour déterminer les circonstances de l'incident » a renseigné le général Ali Maïde Kebir. 

 

LIRE AUSSI : Bénin : l'armée tue 02 présumés terroristes armés qui voulaient attaquer un élu local à Karimama

« Après avoir appris la mort du militaire tchadien, la population de Faya a manifesté toute la journée devant l'entrée de la base, a tenté d'entrer, mais sans succès et la foule s'est dispersée à la tombée de la nuit. », a ajouté le gouverneur, qui parle de l’attaque contre l’infirmier comme d’un « acte isolé ». 

 

« Lors d'une consultation médicale auprès des populations, un militaire tchadien qui consultait a attaqué avec un scalpel une infirmière française, qui devait utiliser son arme a confirmé, sous couvert d'anonymat, un responsable des Forces françaises au Sahel basé à N'Djamena, cité par l'AFP. Mais qui dispose d'une base à Faya-Largeau abritant 40 militaires.

Dans la même catégorie
Des militaires de la garde nationale du Bénin

Recrutement de 5000 militaires au Benin : la date de départ en formation des candidats de la 2e vague

Le Chef d'État-major général des Forces armées béninoises a communiqué ce vendredi 24 mai 2024 les dates...

Des militaires béninois au front. Image d'illustration

Bénin : l’armée neutralise 08 présumés djihadistes à Karimama

L'armée béninoise a mené le mardi 14 mai 2024 avec succès une opération offensive contre les terroristes...

Des billets de francs CFA. Image d'illustration

Bénin : un Ghanéen arrêté en possession de plus de 2 milliards FCFA à Sèmè-Kraké

Le commissariat de de Sèmè Kraké a arrêté dans la nuit du lundi 13 mai 2024 un Ghanéen pour trafic de...

Publicité

Commentaires

[email protected]

Faya largeau

06-09-23 à 11:19

Laisser un commentaire