Publicité

Bénin : le gouvernement suspend la campagne nationale contre la poliomyélite après une polémique

Le ministre béninois de la santé, Benjamin Hounkpatin a annoncé ce lundi 24 octobre 2022 la suspension de la campagne nationale de lutte contre la poliomyélite. Cette décision intervient après une polémique sur une supposée qualité douteuse des vaccins contre la poliomyélite.

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la santé. Présidence du Bénin

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la santé. Présidence du Bénin

La campagne de vaccination contre la polio est suspendue au Bénin. Ce lundi 24 octobre 2022, le gouvernement béninois a décidé de suspendre la campagne nationale de lutte contre la poliomyélite à la fin du deuxième jour de vaccination. C’est le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin, qui a annoncé l’information. C’est à la suite des alertes sur une supposée qualité douteuse des vaccins contre la poliomyélite. Des alertes que démentent les autorités sanitaires du Bénin.

 

“Je voudrais donc rassurer les populations qu’aucun enfant n’a été vacciné avec des vaccins périmés, contrairement aux propos démobilisateurs qui sont véhiculés sur les réseaux sociaux. De même, tous les enfants ayant présenté des manifestations indésirables sont gratuitement pris en charge dans les formations sanitaires publiques”, a-t-il déclaré.

 

Selon le ministre Benjamin Hounkpatin, “aucun enfant n’a été vacciné avec des vaccins périmés, contrairement aux propos démobilisateurs qui sont véhiculés sur les réseaux sociaux”. Il assure que la qualité des vaccins utilisés lors de cette campagne est contrôlée scrupuleusement. “Un contrôle scrupuleux de la qualité des vaccins est fait avant toute utilisation et des mesures rigoureuses sont prises pour le respect de la chaîne du froid à tous les niveaux”, a-t-il précisé.

 

Un contrôle scrupuleux de la qualité des vaccins est fait avant toute utilisation et des mesures rigoureuses sont prises pour le respect de la chaîne du froid à tous les niveaux.

 

Prise en charge des enfants touchés

 

Face à la polémique, le gouvernement a précisé que tous les enfants ayant présenté des manifestations indésirables après vaccination sont gratuitement pris en charge dans les formations sanitaires publiques. “En ce qui concerne les cas de décès survenus, je rassure que les recherches sont en cours pour déterminer si, éventuellement, ils sont en lien direct avec la vaccination. Mais déjà, je voudrais, au nom du Gouvernement, exprimer toute ma compassion aux familles de tous ces enfants”, a-t-il renchéri.

 

LIRE AUSSI : Bénin : des sirops falsifiés en circulation, les autorités alertent

 

Cette campagne de vaccination contre la poliomyélite a été lancée le 14 octobre 2022. Elle   devrait permettre au Bénin de lutter contre la poliomyélite. Après l'administration des premières doses de vaccins, des manifestations indésirables post-immunisation ont été révélées aux autorités qui ont décidé de la suspension de la campagne de vaccination. 

Dans la même catégorie
Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Le Général Fructueux Gbaguidi et le chargé du retrait des militaires américains du Niger, le Major Général Kenneth Ekman

Bénin : le général Gbaguidi s'entretient avec le responsable du retrait des troupes américaines au Niger

Le Général de Division Fructueux Gbaguidi, Chef d'État-Major général des Forces armées béninoises (FAB),...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire