Publicité

Bénin : un homme écope de 14 ans de prison ferme et plus d'un milliard francs d'amendes

Un homme poursuivi pour blanchiment de capitaux et escroquerie via internet a écopé de quatorze ans de prison ferme et plus d'un milliard FCFA d'amendes. En dehors de sa condamnation, il doit également payer plus de 400 millions FCFA de dommages-intérêts à un plaignant dans le dossier, selon le verdict rendu par la CRIET ce jeudi 27 juillet 2023.

Image d'illustration

Image d'illustration

Une lourde condamnation pour un prévenu à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce jeudi 27 juillet 2023, la juridiction spéciale de Porto-Novo a rendu son verdict dans le dossier d'un homme placé en détention provisoire depuis le vendredi 18 février 2022. 

 

Dans ce dossier, deux plaignants se sont constitués contre le prévenu poursuivi pour « escroquerie et blanchiment de capitaux ». Ces plaignants sont un homme de nationalité togolaise et un ex-député. Le montant réclamé par les deux plaignants est évalué à plusieurs millions de francs CFA, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Ce jeudi 27 juillet 2023, la Cour a relaxé au bénéfice du doute le prévenu des fins de la poursuite d'escroquerie. Mais, elle l'a reconnu coupable des faits de blanchiment de capitaux dans l'exercice de ses activités professionnelles. Pour cette infraction, le prévenu a écopé de 14 ans de prison et 1 milliard 254 millions de francs CFA d'amendes. 

 

Selon le verdict, il doit payer 418 millions FCFA pour toute cause de préjudices subis au plaignant de nationalité togolaise. La CRIET a également ordonné la confiscation au profit de l'État béninois de tous les biens meubles et immobiliers du prévenu, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

En détention provisoire depuis plus d'un an, le prévenu est retourné en prison pour purger le reste de sa peine. Il lui reste encore treize ans de prison s'il ne faisait pas appel du verdict de la CRIET.

 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire