Publicité

Rébellion avortée de Wagner en Russie : Prigojine va s'exiler en Biélorussie après les négociations avec Poutine

Evgueni Prigojine a fait volte-face le samedi 24 juin 2023, annonçant que les troupes du groupe paramilitaire Wagner allaient rebrousser chemin et mettant fin à la tentative de rébellion contre le ministère russe de la Défense. Après les négociations, Evegueni Prigojine va s'exiler en Biélorussie, pays entretenant d'étroites relations avec Vladimir Poutine.

Le président russe, Vladimir Poutine et le chef de Wagner Evegueni Prigojine.

Le président russe, Vladimir Poutine et le chef de Wagner Evegueni Prigojine.

Les forces du groupe paramilitaire Wagner ont commencé samedi 24 juin 2023 à quitter leurs positions en Russie sur ordre de leur chef, qui a fait volte-face après avoir frontalement défié l'autorité du président russe Vladimir Poutine, rapporte plusieurs médias français.

 

Après une journée de rébellion armée, le chef du groupe paramilitaire Evegueni Prigojine, qui avait promis la veille « de libérer le peuple russe » en lançant ses troupes vers Moscou, a finalement fait marche arrière. C'est à la suite de négociations conduite par le président biélorusse Alexandre Loukachenko. Ce dernier a joué le rôle de médiateur entre son homologue russe et le chef du groupe paramilitaire Wagner.

 

Le chef de Wagner partira pour la Biélorussie et les charges retenues contre lui seront abandonnées, a annoncé le Kremlin. « Nos colonnes font demi-tour et nous partons dans la direction opposée pour retourner dans les camps », a déclaré Prigojine. « Il était dans l'intérêt d'éviter un bain de sang », a ajouté dans la soirée le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, saluant « une résolution sans nouvelles pertes » en vie humaine, rapporte RFI.

 

LIRE AUSSI : Guerre en Ukraine : un cessez-le-feu temporaire ordonné par le président russe Poutine

 

Les troupes de Wagner s'étaient approchées samedi à moins de 400 km de la capitale, après s'être emparées dans la matinée du quartier général de l'armée russe à Rostov (sud-ouest), centre névralgique des opérations en Ukraine. "Ces combattants ont finalement quitté les lieux ", a indiqué dans la nuit le gouverneur de la région. "La colonne du groupe Wagner a quitté Rostov et s'est dirigée vers ses camps", a déclaré Vasily Golubev sur Telegram.

 

Vladimir Poutine avait directement menacé Evgueni Prigojine de poursuites judiciaires. Mais, l'enquête pénale contre lui sera donc abandonnée et il pourra partir pour la Biélorussie voisine. Aucun des combattants du groupe Wagner, qui joue un rôle clé aux côtés de l'armée russe en Ukraine, ne sera également poursuivi pour le coup d'État, selon le Kremlin. « Personne ne persécutera (les combattants), vu leurs mérites au front ukrainien », a assuré Dmitri Peskov.

Dans la même catégorie
Le Général Fructueux Gbaguidi et le chargé du retrait des militaires américains du Niger, le Major Général Kenneth Ekman

Bénin : le général Gbaguidi s'entretient avec le responsable du retrait des troupes américaines au Niger

Le Général de Division Fructueux Gbaguidi, Chef d'État-Major général des Forces armées béninoises (FAB),...

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji. © Présidence du Bénin

Le pipeline pétrolier entre le Niger et le Bénin est à nouveau saboté

Dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 juillet 2024, le pipeline transportant le brut nigérien vers...

La prison sécurisée de Koutoukalé au Niger.

Niger : évasion de terroristes de la prison de haute sécurité de Koutoukalé

Une importante évasion s'est produite jeudi 11 juillet 2024 après-midi dans la prison de haute sécurité...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire