Publicité

Bénin : le ministère de la Justice et de la Législation recrute 167 agents au titre de l’année 2023

Lors du conseil des ministres de ce mercredi 31 mai 2023, l'une des principales décisions prises concerne le recrutement de 167 agents pour le ministère de la Justice et de la Législation pour l'année 2023.

Ministère de la Justice et de la Législation

Ministère de la Justice et de la Législation

Le ministère de la Justice et de la Législation veut renforcer ses effectifs. En conseil des ministres ce mercredi 31 mai 2023, le gouvernement a annoncé son intention de recruter 167 agents au profit du ministère de la Justice et de la Législation. Ces agents sont recrutés pour le compte de l'année 2023. 

 

LIRE AUSSI : Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 31 mai 2023

 

Ce recrutement vise à répondre aux besoins en personnel nécessaires au bon fonctionnement des nouvelles institutions judiciaires établies suite aux réformes entreprises depuis 2016 dans le domaine de la Justice. Ces institutions comprennent de nouvelles juridictions et entités administratives, dont l'objectif est d'assurer l'efficacité et la fluidité du service public de la Justice.

 

Il s’agit notamment de la Cour de Répression des Infractions économiques et du Terrorisme, du Tribunal de Commerce de Cotonou. Nous avons aussi les tribunaux de première instance de deuxième classe de Malanville, Dassa-Zoumè et Comè, l’Ecole de Formation des Professions judiciaires et le Centre national du Casier judiciaire. 

 

Les besoins en personnel comprennent, d'une part, des secrétaires, des assistants et des préposés aux services judiciaires, qui ont pour mission d'apporter leur soutien au personnel judiciaire et aux greffiers. D'autre part, il est nécessaire de recruter des informaticiens, des statisticiens et des planificateurs afin d'assurer la fonctionnalité des applications métiers et la production en temps voulu des statistiques judiciaires. De plus, du personnel financier est requis pour gérer les recettes des juridictions et tenir les caisses. Enfin, il est essentiel de compter sur des assistants sociaux et des spécialistes de l'éducation surveillée pour prendre en charge les mineurs en conflit avec la loi.

 

 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

afouda pierrette

interessant

15-06-23 à 08:56

ALIGNON LUCAS

Les dossiers s'ils vous plaît

03-06-23 à 06:21

Clarisse AKANNI

Les pièces à fournir et les postes

03-06-23 à 11:11

TOGNISSI Lucien

Les pièces à fournir s'il vous plaît

02-06-23 à 10:16

Egbo Ribera

Intéressant

01-06-23 à 10:31

Laisser un commentaire