Publicité

Décès après coupure d'électricité au CNHU : 04 personnes déposées en prison pour homicide involontaire

Au Bénin, quatre personnes ont été placées en détention provisoire vendredi 14 octobre 2022 dans l'affaire de patients décédés au CNHU de Cotonou après une coupure d'électricité, a appris Libre Express.

Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM)

Centre national hospitalier universitaire Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM)

Des personnes sont désormais poursuivies dans le dossier du CNHU. Selon des informations obtenues de sources judiciaires par Libre Express, le tribunal de Cotonou a placé sous mandant de dépôt quatre personnes dans la soirée du vendredi 14 octobre 2022 par le tribunal. Les quatre personnes concernées sont le chef de la division électricité, l'un de ses collaborateurs et deux électriciens chargés de la maintenance du générateur d'oxygène du service de réanimation.

 

Elles sont désormais poursuivies par le tribunal de Cotonou pour "Homicide involontaire''. Leur procès est prévu pour le mardi 25 octobre 2022, apprend Libre Express. Devant le parquet de Cotonou, les personnes placées en détention provisoire ont été écoutées en présence des familles des victimes de l'incident du vendredi 07 octobre 2022. Il faut noter que le directeur général du CNHU ainsi que le chef service réanimation ne sont pas poursuivis par le parquet du tribunal de Cotonou.

 

Quatre décès

 

La justice béninoise tente de situer les responsabilités après la mort le vendredi 07 octobre 2022 de quatre patients au CNHU-HKM de Cotonou. Une polémique a circulé sur la toile au sujet affirmant que ces patients seraient décédés à cause d’une coupure d’électricité dans cet hôpital. La brigade criminelle de Cotonou qui mène l’enquête a déjà placé quatre personnes en garde à vue. Le directeur du CNHU ainsi que le chef service réanimation sont rentrés libres après leur audition par la police.

 

LIRE AUSSI : Décès de 04 patients au CNHU : “une coupure d’électricité ne serait probablement pas à l’origine”, selon Wilfried Houngbedji.

 

Dans un communiqué rendu public le dimanche 09 octobre 2022, le ministère béninois de la Santé a indiqué avoir saisi la justice après la mort de quatre patients. Selon le communiqué signé par le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, le gouvernement, a également diligenté “une enquête en vue d’élucider cette situation, de situer les responsabilités et prendre les mesures qui s’imposent”. “Je signale que le Président de la République, (Patrice Talon, NDLR) a personnellement saisi l'Autorité de Régulation du Secteur de la Santé à l'effet de la voir s'occuper du dossier’’, a-t-il fait savoir.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Marcel

Marcel

15-10-22 à 08:47

Laisser un commentaire