Publicité

Bénin : 06 millions FCFA arnaqués à un chef d'arrondissement par des gaymans

Victime de gaymans, un chef d'arrondissement a raconté le vendredi 21 avril 2023 comment il a été arnaqué à hauteur de six (06) millions francs CFA. Son témoignage sous anonymat a été diffusé au cours d'une émission spéciale sur la cybercriminalité diffusée par l'ORTB

Image d'illustration

Image d'illustration

Un CA raconte sa mésaventure avec des cybercriminels communément appelés “gaymans” au Bénin. Lors d'une émission spéciale sur l'ORTB qui a réuni entre autres des acteurs chargés de lutter contre la cybercriminalité, un chef d'arrondissement a témoigné sous anonymat. 

 

L'élu local a confié comment des gaymans l'ont arnaqué à hauteur de six millions francs CFA. Ces gaymans qui ont arnaqué le CA ont été arrêtés par l'Office central de répression de la cybercriminalité (OCRC). Malgré leur arrestation, le chef d'arrondissement révèle n'avoir jamais revu son argent

 

Voici le témoignage du chef d'arrondissement

 

Je vous raconte mon histoire par rapport à ces gaymans. Un numéro de la France m’a appelé un jour et m’a dit : Bonjour monsieur le maire. Vous vous rappelez de moi ?” Je lui ai dit : “Non, non. Je me rappelle plus de vous”. Il me dit : “Comment ? Je me suis marié chez vous, il y a quelques mois. Je suis en France avec ma femme. C’est juste pour vous dire bonjour”. Je dis : “Mais, je ne vous reconnais toujours pas”. Il m’a envoyé une photo de lui. Je lui dis d’accord.

 

Deux semaines après, il m’appelle encore pour me faire un coucou et me demande les nouvelles du pays. Je lui réponds que ça va. Un mois et demie, il me rappelle et me dit qu’il y a un problème et que si je peux l’aider ça lui fera plaisir. Et il m’a dit qu’il a l’habitude de travailler avec le chauffeur de feu ministre Marcel de Souza.  Mais qu’en ce moment le chauffeur est très vieux si bien que la société ne veut plus de lui et que si je peux seconder le vieux que ça lui fera plaisir. Je lui demande le seconder en quoi ? Qu’est-ce que je dois faire ? Il me dit que je n’ai rien à faire et que c’est seulement être avec le vieux et que quand le vieux va amener ses cargaisons que je sois avec lui pour que le vendeur ait confiance.

 

Nous sommes mardi quand il parlait et il a dit qu’il descend à Cotonou samedi. Il me disait que c’est juste pour qu’il ne perde pas la cargaison et que de rester avec lui. J’ai dit s’il en est ainsi qu’il n’y a pas de problèmes. Le jeudi, il m’appelle et me dit qu’il y a un problème et que le vieux est en train de lui dire que les Américains et les Marocains sont là et veulent prendre les marchandises. Est-ce que tu peux me garantir la marchandise avec 15 millions ? Je dis que je n’ai pas 15 millions FCFA. Celui dont on parle, le jour où j’ai fait son mariage après le mariage il était tellement content qu’il m’a fait une enveloppe de 100 000  FCFA.

 

 

Un gars comme ça qui me dit, tu peux m’avancer 15 millions, je dis que je n’ai pas 15 millions. Je suis fonctionnaire. Je n’ai rien du tout. Et il m’a dit même si j’ai quelqu’un à Paris qu’il peut verser l’argent à la personne à Paris ici et qu’il n’y aura pas de problèmes. Sincèrement quand les gens disent qu’ils font des choses pour anéantir leurs clients, je veux que vous croyiez à ça. Parce que je ne sais même pas ce qui m’a pris, je lui ai demandé, j’envoie l’argent sur quel numéro ? J’ai pu trouver six millions que je vais donner au vieux. C’est six millions que j’ai empruntés chez quelqu’un. J’ai envoyé les six millions au vieux.

 

Je dis maintenant le vieux est où ? Il m’a dit qu’il est à Kalalé et qu’il est en train de rentrer dans le Bénin avec les marchandises et qu’il va vite venir avec les marchandises. Après avoir envoyé les sous quelque chose m’a dit :  “Ce que tu es en train de faire, tu as réfléchi ?”. En même temps, j’ai appelé le CA de Kalalé. Je lui ai demandé : “Pardon s’il te plait, tu peux appeler me vérifier un camion à un tel endroit sur ton territoire”. Il est allé. C’est lui qui est revenu me dit : Attention, je n'ai rien vu de tels. J’ai rappelé le gars, il a pris. Quand, il a pris, j’ai vu sur True Caller : La banque. Je dis : la banque, c’est toi qui me fais ça ?”.

 

Il a raccroché et tous les numéros sur lesquels nous avons envoyés sont éteints. Je salue l’OCRC qui a fait un bon travail. Ils ont pu mettre la main sur eux. Je suis allé les voir à l’OCRC, mais malheureusement, il n’y a plus rien. On ne peut plus nous rembourser. On était trois dans le même cas. Quand j’étais avec les trois, ils ont raconté comment ils ont été arnaqués et c’étaient les mêmes astuces pour nous”.

 

Transcription : Libre Express

Dans la même catégorie
Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Le Général Fructueux Gbaguidi et le chargé du retrait des militaires américains du Niger, le Major Général Kenneth Ekman

Bénin : le général Gbaguidi s'entretient avec le responsable du retrait des troupes américaines au Niger

Le Général de Division Fructueux Gbaguidi, Chef d'État-Major général des Forces armées béninoises (FAB),...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire