Publicité

Affaire Cameo Shell au Bénin : pourquoi le procès a été à nouveau renvoyé par la CRIET

Au Bénin, la deuxième audience dans l'affaire Cameo Shell s'est ouverte ce mardi 28 mars 2023 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Les débats sur l'implication des réseaux de téléphonie mobile MTN et MOOV dans ce scandale financier n'ont pu avoir lieu. Libre Express vous livre les raisons.

Image d'illustration

Image d'illustration

Le procès de l'affaire Cameo Shell a été renvoyé une deuxième fois par la CRIET. Prévue pour ce mardi 28 mars 2023, la deuxième audience devrait se pencher sur la responsabilité des réseaux GSM MTN Bénin et MOOV dans l'affaire Cameo Shell. Mais les débats n'ont même pas été engagés. À l'ouverture de cette deuxième audience, Me Cyrille Djikui, avocat du réseau de téléphonie MOOV a fait constater à la Cour que le parquet spécial de la CRIET n'avait pas adressé sa convocation à la bonne entité de MOOV.

 

Selon le bâtonnier, le parquet spécial de la CRIET a adressé sa convocation à MOOV Africa ce qui ne devrait pas être le cas. L'avocat a souligné à la Cour que le parquet spécial devrait plutôt adressé sa convocation à Moov Money et non Moov Africa. Car ces deux entités du réseau Moov sont deux entreprises distinctes. C'est en effet Moov Money qui s'occupe du transfert d'argent mobile concerné par l'affaire Cameo Shell, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : Bénin : SBIN SA porte plainte contre Ebomaf et réclame plus de 237 millions F CFA

 

Les représentants de MTN Bénin qui ont été convoqués à cette audience ont également fait constater la même chose à la Cour. Le parquet spécial de la CRIET n'a pas adressé sa convocation à la bonne adresse. Selon eux, la convocation de la CRIET doit s'adresser à MTN Money qui est l'entité légale qui s'occupe du transfert d'argent mobile pour MTN Bénin.

 

Nouveau renvoi du dossier

 

Après avoir entendu les déclarations de l'avocat de Moov Africa et des représentants de MTN Bénin, le juge en charge du dossier a renvoyé l'audience à une date ultérieure. Le président de céans a donc décidé de ne pas se prononcer sur la demande de liberté provisoire formulée par les avocats de la directrice de Longrich et de son comptable. Des représentants de victimes de l'affaire Cameo Shell présentent dans la salle d'audience sont repartis sans avoir été auditionnés par la CRIET.

 

Dans ce dossier, trois prévenus présentés comme des responsables de CAMEO SHELL sont poursuivis par le parquet spécial de la CRIET pour “complicité d'escroquerie via internet". Il s'agit de la Chinoise Liu Xuelian, directrice du personnel de l’entreprise Longrich et deux Béninois, Mongadji Chaffara Saka, comptable de Longrich et Lionel Djondo, membre actif de CAMEO SHELL.

 

Selon le parquet spécial de la CRIET, plus de trois (03) milliards de francs CFA ont été spoliés dans l'affaire Cameo Shell.

 

Pour mieux comprendre l'Affaire Cameo Shell, LIRE : CRIET : au procès de l’affaire CAMEO SHELL, plus de 3 milliards FCFA portés disparus selon le parquet spécial, MTN et MOOV convoqués
 

N.B : La rédaction du journal Libre Express a constaté une exploitation de certains de ses contenus dont elle a l’exclusivité sans mention de son nom. Toute exploitation de nos contenus sans mention de notre nom et redirection vers l’article concerné sur notre site sera passible de poursuites judiciaires. Respectez le travail de toute une rédaction !

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire