gaie-pub

Affaire SONAPRA au Bénin : l’arrestation de l’ex-DG Ichola et de plusieurs personnes ordonnés par la CRIET

L’ex-directeur général de la SONAPRA, Jacob Ishola et cinq coaccusés vont retourner en prison après la fin de l’instruction de leur dossier à la CRIET. C’est la décision prise par la Commission d’instruction de cette juridiction spéciale plus deux ans après leur libération provisoire dans le cadre de l’affaire SONAPRA.

Entrée de la CRIET à Porto-Novo

Entrée de la CRIET à Porto-Novo

Un nouveau rebondissement dans le dossier de détournements de fonds à la Société nationale de production agricole (SONAPRA). La Commission d’instruction de la CRIET a décerné une ordonnance de prise de corps contre l’ex-directeur général de la SONAPRA, Jacob Ichola et cinq autres coaccusés dans le dossier, rapporte La Voix de la justice.

 

Ces coaccusés concernés sont : Jocelyn Nenehidi, Tabé Bio Seko, El Hadj Moussa Mouhamadou, Aliou Mama Gao et Expédit Guidi. En droit, l’Ordonnance de prise de corps est une disposition obligatoirement insérée dans un arrêt de mise en accusation et en vertu de laquelle l'accusé doit être, s'il ne l'est déjà, mis en état d'arrestation. L’ex-DG de la SONAPRA et ses coaccusés vont donc retourner en prison en attendant leur procès.

 

LIRE AUSSI : Arnaque au système de marketing Qnet au Bénin : 05 ans de prison requis par la CRIET contre 08 personnes
 

La nouvelle ordonnance de la Commission d’instruction de la CRIET met fin à la liberté provisoire dont jouissait l’ex-DG de la SONAPRA et ses cinq coaccusés. Dans le cadre de ce dossier, ils avaient été placés sous convocation en avril 2020 après leur incarcération en 2018. À l’origine de leur placement sous mandat de dépôt en 2018 un rapport d’audit du gouvernement béninois sur la gestion des campagnes cotonnières 2013-2014, 2014-2015 et 2015-2016.

Dans la même catégorie
Des maisons cassées à Cotonou. Image d'illustration.

Bénin : Amnesty International dénonce des expulsions forcées du gouvernement Talon pour des projets touristiques

Amnesty International Bénin a présenté à la presse ce jeudi 7 décembre 2023 à Cotonou son rapport de...

Des militaires béninois. Images d'illustration

CRIET : 10 ans de prison ferme pour un ex-militaire condamné pour évasion de la prison de Missérété

La Cour de représsion des infractions économiques et du terrorisme ( CRIET) a prononcé ce lundi 4 décembre...

Image d'illustration de gaymans

CRIET : 19 jeunes gaymans condamnés à 7 ans de prison ferme et près de 40 millions FCFA d'amende

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a rendu le jeudi 30 novembre...

pub

Commentaires

Atindehou

L'une n'est au - dessus de la lois.

16-02-23 à 12:56

Laisser un commentaire