Publicité

Grave accident de Dassa au Bénin : ce qui s'est réellement passé selon le gouvernement

En Conseil des ministres ce mercredi 01 février 2023, le gouvernement béninois est revenu sur le grave accident survenu dimanche 29 janvier 2023 à Dassa. Voici ce qui s'est réellement passé selon le gouvernement béninois.

Des membres du gouvernement béninois sur le lieu du grave accident de Dassa. © Présidence du Bénin

Des membres du gouvernement béninois sur le lieu du grave accident de Dassa. © Présidence du Bénin

Compte rendu de l’accident mortel de la circulation survenu à Dassa-Zoumè, le dimanche 29 janvier 2023.


Ce drame, survenu à la hauteur du village d’enfants SOS de Dassa-Zoumé a été occasionné par un bus de transport en commun en provenance de Parakou vers Cotonou, avec à son bord 45 passagers d’une part et un camion grue transportant un groupe électrogène d’autre part.

 

Il ressort du compte rendu, qu’à la hauteur de ce village d'enfants, le conducteur du bus en aurait perdu le contrôle suite à l’éclatement du pneu avant côté chauffeur. Le véhicule déséquilibré de ce fait, aurait dans sa course, percuté le camion grue qui roulait en sens inverse, s’est immobilisé en pleine chaussée et a pris feu. Le camion ainsi percuté, sous l’effet du choc, s’est renversé dans le ravin et a été contaminé par les flammes.

 

Les premiers éléments d’analyse postulent, en considérant le lieu de l’accident, en pleine agglomération, que le bus roulait à vive allure. Il a été d’ailleurs signalé que le conducteur de ce bus avait été verbalisé ce même jour à la sortie de Parakou, par la Police républicaine, pour excès de vitesse.

 

Du bilan qui a été fait sur le champ, l’on déplore 20 personnes décédées dont 19 calcinées et une en raison de brûlures au troisième degré. D’un autre côté, 24 personnes sont victimes de blessures de gravité variable. D’importants dégâts matériels ont été relevés par ailleurs.

 

LIRE AUSSI : Bénin : le directeur d'une compagnie de transport en garde à vue après la mort de plusieurs personnes dans l'accident de Dassa
 

Face à cette situation tragique, la prompte réaction du Gouvernement a permis de prendre en charge les rescapés de l’accident et de leur prodiguer les soins d’urgence appropriés à l’hôpital de zone de Dassa-Zoumè. Les cas les plus graves ont été immédiatement transférés vers les unités de traitement des brûlés et de réanimation à Cotonou et à Abomey-Calavi pour une meilleure couverture en soins entièrement à la charge de l’Etat.

 

De même, trois cellules de crise ont été mises en place respectivement à Cotonou, Parakou et Dassa-Zoumè aux fins d’assister les familles affectées et leur apporter les informations appropriées ainsi qu’un soutien psychologique.

Tirant leçon de ce drame, sans omettre les cas d’accidents mortels de plus en plus récurrents sur nos routes, et pour éviter à l’avenir la résurgence de pareilles situations, le Gouvernement entend prendre des mesures radicales pour combattre le mal et en appelle à la prise de conscience des populations afin que les règles du code de la route soient strictement respectées.

 

Mais, d’ores et déjà, il importe de souligner la nécessité de renforcer les mesures de sécurité routière et d’accélérer les réformes en cours dans le sous-secteur du transport routier, notamment :

 

  • - la professionnalisation du métier de transporteur ; 
    - la règlementation sur la qualité du parc automobile avec des véhicules répondant aux normes ;
    - la transmission à l’Assemblée nationale, dès l'installation de la 9ᵉ législature, du projet du nouveau code déjà examiné par le Gouvernement ; 
    - l’adoption prochaine de la politique nationale de sécurité routière.
Dans la même catégorie
Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Le Général Fructueux Gbaguidi et le chargé du retrait des militaires américains du Niger, le Major Général Kenneth Ekman

Bénin : le général Gbaguidi s'entretient avec le responsable du retrait des troupes américaines au Niger

Le Général de Division Fructueux Gbaguidi, Chef d'État-Major général des Forces armées béninoises (FAB),...

Publicité

Commentaires

DJINDJINTOU Martin

Je remercie très sincèrement le gouvernement pour ce geste d'affection qu'il a porté aux victimes de l'accident. Que le Seigneur lui comble au delà de ses attentes. Pour moi, il serait mieux d'arrêter toutes ces compagnies de transport en commun à l'exception de la "la poste du Bénin". Que le gouvernement mette sur toute l'étendue du territoire national des bus comme ceux de la compagnie "NOVI VOYAGE".

02-02-23 à 05:04

Sogbedji Barnabé

Prie par cette occasion pour remercier le gouvernement béninoise pour ces efforts fournis

02-02-23 à 04:48

BOKO Apollinaire

Je remercie le gouvernement pour ses efforts. Les compagnies de transport doivent penser à comment défoncer les portes de ces bus en cas d'accident.

02-02-23 à 03:23

Jean AkONDE

Je remercie beaucoup le Gouvernement pour son travail

02-02-23 à 12:19

BIAOU Calixte

Que Dieu tout puissant nous pardonne 🤲

01-02-23 à 09:48

Pierre ANIWANOU

Mais pourquoi les autorités de Dassault Zoume ne pouvaient pas prendre des dispositions idoines pour éviter le port? Et on attend toujours l'administration centrale.Ce n'est bien.Le pays appartient à nous tous.

01-02-23 à 08:58

Donald ZEKA

Merci gouvernement pour l'effort

01-02-23 à 05:13

Hipladen

Nous remercions très sincèrement le gouvernement pour les mesures très importantes qui ont été prises. Dans le même temps, nous désirons que les responsabilités soient situées sur l'intervention très tardive des sapeurs pompiers. 2 heures de delai pour éteindre un feu en pleine ville c'est inacceptable. Pourquoi l'unité des sapeurs pompiers de Dassa ne fonctionne-t-il pas? Qui n'a pas joué son rôle ?

01-02-23 à 05:10

Alihinnou Gaston

Merci beaucoup mon président pour votre soutien

01-02-23 à 05:02

Thierry Agossa

Merci pour le gouvernement

01-02-23 à 04:15

Francis AKIZANONS

C'est vraiment déplorable 😭😭 Mais nous remercions le gouvernement d'avoir pris en charge les victimes de ce drame pathétique et inoubliable.

01-02-23 à 04:14

Francis AKIZANONS

C'est vraiment déplorable 😭😭 Mais nous remercions le gouvernement d'avoir pris en charge les victimes de ce drame pathétique et inoubliable.

01-02-23 à 04:14

ABDUL

Je crois les efforts fournis pas le gouvernement sont à saluer...bien que toutes ces réformes auraient pu être mise en œuvre sans l'avènement de ce drame...il faut vraiment et sans complaisance appliquer les réforme en matière de sécurité routière. Il y va de l'intérêt de tout le monde... Par ailleurs les réflexions doivent continuer et le gouvernement doit faire tout possible pour la sécurité des populations... Même dans les autres secteurs d'activités, n'attendons pas les drames avant de réagir...

01-02-23 à 03:32

Vianelle Allégra GODO

Que chacun prenne conscience. Comment ont peut trouver son prochain dans ce genre de douleur et ne pas l'aider ?' les gens ont même la force de filmer chaque partie de la scène. Au lieu de sauver des vies. Vraiment c'est triste 😭😭😭😭😭😭.

01-02-23 à 03:28

Ola iskil DAH

Merci chers dirigeants.Grand Merci

01-02-23 à 03:04

DETONDE URIE

Merçi beaucoup à l'État Béninois

01-02-23 à 02:59

AGBAGLO star

Je remercie beaucoup le gouvernement pour son travail

01-02-23 à 01:53

SENOU Nestor

C'est bien

01-02-23 à 01:43

Laisser un commentaire