Publicité

Côte d’Ivoire : Ouattara fait chevalier de l’Ordre national les 49 militaires libérés par le Mali

Les quarante-neuf (49) militaires ivoiriens libérés début janvier 2023 par le Mali ont été faits chevaliers dans l’Ordre national du mérite de la Côte d’Ivoire. C’est au cours d’une cérémonie organisée ce mardi 24 janvier 2023.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara et les 49 militaires libérés par le Mali

Le président ivoirien, Alassane Ouattara et les 49 militaires libérés par le Mali

Quelques semaines après leur libération, les quarante-neuf (49) militaires ivoiriens ont bénéficié de la reconnaissance de l’Etat ivoirien. Ce mardi 24 janvier 2023, 852 soldats ivoiriens déployés au Mali dans le cadre de la Minusma ont été faits chevalier de l’Ordre national du mérite.

 

Parmi les militaires décorés figurent les 49 soldats ivoiriens détenus au Mali et libérés récemment. Selon le Chef d’Etat-Major, le Général de Corps d’armée, Lassina Doumbia, a déclaré que la mission ivoirienne de la Minusma a payé le prix du sang sur une terre sur laquelle les 49 soldats ivoiriens ont été injustement détenus.

 

Les 46 militaires ivoiriens avaient été condamnés par la Cour d'assises de Bamako à 20 ans de réclusion criminelle et deux millions d'amendes. Ils avaient été reconnus coupables des faits de « crimes d'attentat et complot contre le gouvernement », « atteinte à la sûreté extérieure de l'Etat » ; « détention, port et transports d'armes et de munitions de guerre ou de défense (...) ayant pour but de troubler l'ordre public et par l'intimidation ou la terreur ».

 

LIRE AUSSI : Afrique de l’Ouest : la CEDEAO créée une Force régionale pour empêcher les coups d’État

 

Ils ont été graciés par la suite par le président malien, Assimi Goïta. Selon le gouvernement malien, cette grâce présidentielle accordée après leur condamnation visait à garantir l’indépendance de la justice malienne.

 

49 soldats ivoiriens avaient été arrêtés le dimanche 10 juillet 2022 à l'aéroport de Bamako alors qu’ils venaient d’Abidjan. Selon le gouvernement malien, ces militaires ivoiriens étaient présents sur le territoire en tant que mercenaires. Dans le cadre d’une médiation menée par le Togo, trois femmes militaires seront libérées parmi les 49 soldats arrêtés. À la demande de libérer les 46 soldats ivoiriens restants, le Mali a proposé une offre.

Dans la même catégorie
Boukoumbé. Image d'illustration

Attaque armée contre la maison du maire de Boukoumbé : 02 assaillants tués

Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juillet 2024, le domicile du maire de Boukoumbé, Aldo N'dah...

Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabè

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire