Publicité

Affaire 145 kg de Cocaïne : Séraphin YETO, le PDG de Sonimex et 01 Français libérés par la CRIET

Le PDG de la Société Sonimex, Séraphin YETO ainsi qu’un Français, ont été acquittés ce jeudi 28 juillet 2022 par la CRIET. Ils étaient poursuivis pour présumer trafic de 145 kg de cocaïne retrouvée dans un conteneur au Port autonome de Cotonou.

Siège de la CRIET à Porto-Novo. © Yanick Folly/AFP/Getty Images

Siège de la CRIET à Porto-Novo. © Yanick Folly/AFP/Getty Images

Séraphin YETO, PDG de Sonimex recouvre désormais la liberté. C’est la décision prise ce jeudi 28 juillet 2022 par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). L'homme d’affaires béninois a été acquitté au bénéfice du doute et libéré dans le dossier de trafic de 145 kg de drogue après 13 mois passés derrière les barreaux. D’autres personnes poursuivies dans ce même dossier ont aussi bénéficié ce jeudi 28 juillet 2022 d’un acquittement au bénéfice du doute.

 

Selon des informations obtenues de sources proches du dossier obtenues par Libre Express, le Français Hubert GOUTAY également cité dans l’affaire a été libéré par la CRIET au bénéfice du doute. L’homme d’affaires français avait été extradé au Bénin en mars 2022 à la suite de son arrestation au Maroc sur un mandat d’arrêt international émis par la CRIET. Le conteneur dans lequel la marchandise illicite a été découverte appartenait à l’homme d’affaires français qui l’avait déjà revendu à Séraphin YETO.

 

Cette décision intervient plus de cinq mois après l’ordonnance rendue par la chambre d’instruction de la CRIET dans ce dossier. En février 2022, elle avait rendu une ordonnance de non-lieu. Ce qui avait permis de libérer 07 personnes parmi lesquelles figurent les responsables du groupe Bolloré et Constant Badé, commissaire de l’OCERTID au moment des faits.

 

L’affaire dite trafic de 145 kg de drogue au Port autonome de Cotonou remonte à juin 2021 après la découverte de cette importante quantité dans l’un des conteneurs appartenant au PDG de Sonimex. À l’éclatement de l’affaire, Séraphin YETO a été interpellé par la police et placé en détention provisoire par la juridiction spéciale de Porto-Novo. Il va s'ensuivre une série d’arrestations au cours de laquelle transitaire, enleveur, collaborateurs et responsable de société ont été épinglés et placés sous mandat de dépôt par CRIET.

 

 

Dans la même catégorie
Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Le procureur spécial de la CRIET, le magistrat Mario Mètonou

Pipeline Bénin-Niger : la CRIET condamne à 18 mois de prison assortie de sursis les trois Nigériens arrêtés à Sémè-Kpodji

Le parquet spécial de la CRIET représenté par Armand Donald Reagan Hounguè, le premier substitut du procureur,...

Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET)

Bénin : journée de procès à la CRIET pour trois Nigériens arrêtés au terminal de Sèmè-Kpodji

Ce lundi 17 juin 2024 s'ouvre à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET)...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire