Publicité

Burkina : “Nos forces spéciales resteront ici tant que les autorités burkinabè le souhaiteront”, ambassadeur de France

Le premier ministre burkinabè, Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, a reçu le mardi 29 novembre 2022, l’ambassadeur de France, Luc Hallade. Le diplomate français confie que son pays a l’intention de laisser ses militaires au Burkina tant que les actuelles autorités burkinabè le souhaiteront.

Des militaires français de l'opération Barkhane au Mali

Des militaires français de l'opération Barkhane au Mali

Plusieurs manifestations contre la présence militaire française du Burkina ont été signalées à Ouagadougou contre l’ambassade de France. En visite officielle au premier ministre burkinabè, Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, le mardi 29 novembre 2022, l’ambassadeur de France Luc Hallade a annoncé que la France ne compte pas partir, malgré les attaques subies.

 

Il a par ailleurs annoncé que les forces spéciales françaises resteront aux côtés de l’armée burkinabè pour la lutte contre le terrorisme. “Nos forces spéciales resteront ici tant que les autorités burkinabè le souhaiteront, mais sous un format adapté, plus restreint certainement, avec une plus grande imbrication avec les forces spéciales burkinabè. Donc tout cela est en discussion, en négociation, on répondra aux demandes évidemment des autorités burkinabè, mais bien sûr qu’on va continuer là aussi”, a déclaré l’ambassadeur de France, rapporté par Burkina24 et RFI.

 

Le diplomate souligne que les militaires français vont continuer à répondre aux demandes des autorités burkinabè parce que ‘’c’est nécessaire’’.   '’ Donc tant que les autorités burkinabè le souhaiteront et dans la mesure où elles le souhaiteront, on fera en sorte de pouvoir répondre”, a-t-il précisé.

 

Selon l’ambassadeur français, le général des forces françaises au Sahel avait une rencontre avec le ministre burkinabè de la Défense et le chef d’État-major de l’armée burkinabè. Cela afin de “faire le point de la coopération militaire, la manière dont les autorités souhaitent continuer”.

 

Renouvellement du soutien de la France

 

L’ambassadeur français Luc Hallade a également renouvelé le soutien de la France au Burkina Faso. “On est toujours décidé à travailler avec le Burkina Faso, parce qu’on sait tous que le pays traverse une période difficile de son histoire, ça arrive dans tous les pays, ça nous est arrivé aussi. Il faut donc qu’on soit à ses côtés parce qu’on a tous intérêt à ce que le Burkina reste debout. Pas seulement pour le Burkina, mais pour toute la région”, a-t-il souhaité.

 

L’ambassadeur de France au Burkina espère que ‘’les gens qui racontent des choses souvent fausses vont se calmer’’. ‘‘Franchement, notre seul intérêt, c'est que le Burkina reste debout”, a-t-il insisté lors de la rencontre.

 

C’est la première fois que le nouveau premier ministre burkinabè, Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, reçoit l’ambassadeur de France depuis son installation à la Primature. Luc Hallade, l’ambassadeur de France près le Burkina Faso n’a pas manqué de le dire lors de leur rencontre : “Je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer le Premier ministre depuis sa prise du pouvoir. J’attendais qu’il ait un moment pour moi. J’ai eu cette occasion pour venir parler avec lui sur les questions qui préoccupent nos deux pays, notamment la coopération militaire, civile, entre nos deux pays avec un dialogue très franc”.

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Bénin : un faux militaire arrêté à Tchaourou déposé en prison

Un individu a été interpellé dans la matinée du mercredi 5 juin 2024 à Tchaourou pour avoir usurpé l'uniforme...

Des militaires de l'armée nigérienne

Le Niger recrute 10 000 jeunes pour renforcer ses forces armées face aux menaces sécuritaires

Le Niger s'apprête à recruter 10 000 jeunes Nigériens cette année pour renforcer l'effectif de ses forces...

Des militaires béninois en opération.

Attaque meurtrière dans le parc de la Pendjari : 7 soldats béninois tués dans une embuscade

Dans une embuscade survenue mardi 4 juin 2024 dans le parc de la Pendjari, au nord du Bénin, 7 soldats...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire