Publicité

Lutte contre le terrorisme au Sahel : la France veut adapter son soutien militaire au Bénin après son possible départ du Burkina

Selon le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, la France compte renforcer son soutien militaire à certains pays africains, comme le Bénin. Il évoque cela après avoir annoncé un possible départ des forces spéciales françaises basées au Burkina Faso.

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue français Emmanuel Macron.

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue français Emmanuel Macron.

La France veut renforcer son soutien au Bénin dans sa lutte contre le terrorisme. Dans un entretien accordé au Journal Du Dimanche, le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a précisé la “doctrine globale” de la présence militaire de la France en Afrique. Cette doctrine revoit les erreurs commises par le passé dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

 

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, n’écarte pas un départ des forces spéciales françaises basées au Burkina Faso. La France a aussi mis fin à son opération antidjihadiste “Barkhane”, au moment où des manifestations contre la présence française ont visé l'ambassade de France à Ouagadougou et la base militaire de Kamboisin, en périphérie de la capitale.

 

À la question de savoir si la présence de la force antiterroriste Sabre [le contingent des forces spéciales françaises basé dans la région de Ouagadougou] à Ouagadougou est compromise, le ministre français des Armées répond : “Sabre a eu un rôle clé ces dernières années dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Il est évident que la révision de notre stratégie générale en Afrique interroge toutes les composantes de notre présence, y compris les forces spéciales”.

 

Renforcer le soutien militaire au Bénin

 

Le Bénin est confronté dans sa partie septentrionale à des attaques de groupes armés terroristes. Lors de sa visite au Bénin en juillet 2022, le président français, Emmanuel Macron, a promis au Bénin un soutien de la France dans sa lutte contre la menace terroriste.

 

Dans son interview au JDD, le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, réitère cet engagement du président français. Il précise que la nouvelle stratégie de la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel prévoit une adaptation de son soutien militaire. “Nous devons aussi adapter notre soutien militaire aux pays où nous n’avons pas de bases militaires, comme au Bénin par exemple, pays partenaire très engagé dans la sécurité de la sous-région”, a-t-il déclaré dimanche 20 novembre 2022.

 

LIRE AUSSI : Coopération militaire avec la France : le commandant de la force Barkhane discute avec les autorités béninoises

 

Le président français, Emmanuel Macron, s’est donné, en novembre 2022, six mois pour mettre au point la nouvelle stratégie de la France en Afrique. Malgré le départ des soldats français du Mali, la France veut conserver une présence militaire au Sahel, notamment au Niger.

Dans la même catégorie
Boukoumbé. Image d'illustration

Attaque armée contre la maison du maire de Boukoumbé : 02 assaillants tués

Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juillet 2024, le domicile du maire de Boukoumbé, Aldo N'dah...

Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabè

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Publicité

Commentaires

Alimi kamali kolade

C'est bien de le faire mais la France ne fait rien au hasard

22-11-22 à 04:15

Laisser un commentaire