Publicité

Affaire contrebande sur le fleuve Niger : l’ex-chef d'état-major de la Marine béninoise, Jean-Léon Olatoundji plaide non coupable devant la CRIET

Au Bénin, l’ex-chef d'état-major de la Marine nationale, Jean Léon Olatoundji a comparu jeudi 13 juin 2024 à la CRIET dans son second dossier relatif à une affaire de contrebande de marchandises sur le fleuve Niger. Son premier dossier de vol de carburant à la base navale de Cotonou impliquant 14 militaires a été systématiquement renvoyé par le juge.

L'ex-chef d'état-major de la Marine nationale Jean Léon Olatoundji

L'ex-chef d'état-major de la Marine nationale Jean Léon Olatoundji

Le capitaine de vaisseau Jean Léon Olatoundji, ex-patron de la Marine devra attendre le jeudi 18 juillet 2024 pour être écouté dans les deux dossiers distinctifs dans lesquels le parquet spécial de la CRIET le poursuit. Un peu après 18 heures jeudi 13 juin 2024 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), son premier dossier de présumé vol de de carburants destinés à ravitailler les patrouilleurs de la Marine beninoise a été évoqué. Le juge a annoncé qu'il renvoie immédiatement la cause au jeudi 18 juillet 2024.

 

LIRE AUSSI : Bénin : l’ex-chef d'état-major de la marine convoqué par la police après son limogeage

 

Les débats n'ont donc pas eu lieu. Dans ce dossier, quatorze (14) militaires qui ont déjà comparu une fois en avril 2024 sont également poursuivis au même titre que Jean Léon Olatoundji pour des charges d’abus de fonctions, de recels de vols et de blanchiment de capitaux.

 

Jean-Léon Olatoundji plaide non coupable

 

Après le renvoi du premier dossier, la seconde affaire concernant la contrebande de marchandises sur le fleuve Niger est évoquée. L’ex-patron de la Marine nationale Jean Léon Olatoundji et l’officier Gounou Marigo Bio Nikki, placés en détention provisoire début mai 2024, vont comparaître. Un autre militaire est également poursuivi dans ce dossier, mais sans mandat de dépôt. Les charges retenues contre eux sont abus de fonction et complicité d’abus de fonction.

 

Le juge décide d’inculper Jean Léon Olatoundji et l'officier Gounou. Les deux plaideront non coupable. Ce second dossier est également renvoyé au jeudi 18 juillet 2024, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire