Publicité

Naufrage de migrants béninois en Tunisie : l’appel de Reckya Madougou

L’opposante béninoise, Reckya Madougou a réagi ce lundi 20 mai 2024 à la mort de plusieurs migrants africains dont des Béninois dans le naufrage d'une embarcation sur les côtes de la Tunisie.

L'opposante Reckya Madougou lance un appel après la mort de migrants béninois dans le naufrage d'une embarcation en Tunisie

L'opposante Reckya Madougou lance un appel après la mort de migrants béninois dans le naufrage d'une embarcation en Tunisie

Depuis son lieu de détention à la prison civile d'Akpro-Missérété, Reckya Madougou a exprimé sa consternation face aux décès de ressortissants béninois  dans le naufrage d'une embarcation sur les côtes de la Tunisie.  “Troublante consternation. Je suis profondément attristée par la tragique perte en vies humaines occasionnée par le récent naufrage au large des côtes tunisiennes. Mes pensées s’orientent en premier lieu vers les familles et les proches des victimes”, a-t-elle écrit.

 

Pour Reckya Madougou, le Bénin doit s'attaquer aux causes profondes de la migration clandestine. “Nos enfants nous jugeront sévèrement, et leur jugement sera sans appel face à notre inertie. La Méditerranée, désormais un cimetière à ciel ouvert, est le symbole de notre faillite. Attaquons-nous impérativement aux causes profondes des migrations clandestines. Nous n'en finirons pas tant que l'éducation restera déficiente, tant que des emplois massifs et décents ne seront pas la norme, et tant que nos priorités ne s’investiront pas dans le développement humain", a-t-elle demandé.

 

 

Malgré sa détention, Reckya Madougou estime que le Bénin ne saurait croiser les bras. « Agissons sans tarder afin de dissuader des tentatives périlleuses. Promouvons enfin la stabilité et les opportunités dans les pays d'origine pour prévenir ces tragédies », a-t-elle invité.

 

LIRE AUSSI : Décès de migrants béninois dans un naufrage en Tunisie : le Bénin va rapatrier 165 ressortissants

 


Dans un communiqué publié le samedi 18 mai 2024, le ministère béninois des Affaires étrangères a annoncé que  le naufrage d'une embarcation transportant une cinquantaine de migrants de diverses nationalités y compris béninoise dans la nuit du 16 au 17 mai 2024, au large des côtes tunisiennes, a occasionné des dizaines de pertes en vies humaines qui sont en cours d'évaluation, à travers des recherches soutenues pour retrouver et identifier les corps des victimes ».

 

Selon le communiqué publié le samedi 18 mai 2024, le gouvernement béninois « suit de près l'évolution de la situation, en coordination avec les autorités tunisiennes, ses partenaires et une mission consulaire présente à Tunis ». Le gouvernement a également annoncé qu'il prépare en coordination avec les autorités tunisiennes le retour volontaire au pays de 165 migrants béninois. « Le Ministère exprime ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes de cette tragédie qui rappelle, une fois encore, les dangers de la migration irrégulière », précisait le communiqué.

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Réforme du secteur funéraire au Bénin: le gouvernement veut des normes plus strictes

Le gouvernement béninois va revoir la réglementation du secteur funéraire afin de l'adapter aux évolutions...

Direction générale du trésor et de la comptabilité publique

Bénin : un concours de recrutement de 150 fonctionnaires au profit du ministère des finances lancé

Le ministère du Travail et de la Fonction Publique a annoncé mardi 18 juin 2024 l'ouverture d'un concours...

Le marché Dantokpa va disparaitre au profit des nouveaux marchés urbains

Bénin : le marché Dantokpa va fermer ses portes au profit des nouveaux marchés urbains

Dantokpa, l'un des plus grands marchés de l'Afrique de l'Ouest sera bientôt fermé au profit des nouveaux...

Publicité

Commentaires

B.sambo

Cette migration clandestine qui représente un voyage de l'enfer reste idéale pour nous jeunes Beninois aventuriers que de rester au pays sans un but de sa vie et finir par pourrir en prison

20-05-24 à 06:32

Laisser un commentaire