Publicité

Bénin : les raisons de la destitution de la notaire Denise Ehouzou Gangnito

Le gouvernement du Bénin a acté ce jeudi 11 avril 2024 la destitution de maître Denise Ehouzou Gangnito, notaire établie à Cotonou. Plusieurs raisons sont évoquées, selon un compte rendu du Conseil des ministres.

Image d'illustration

Image d'illustration

La destitution de maître Denise Ehouzou Gangnito, notaire établie à Cotonou, a été officiellement annoncée ce jeudi 11 avril 2024 par le gouvernement béninois. Selon le compte rendu du Conseil des ministres, cette mesure a été prise suite à de nombreuses plaintes formulées par des clients et à la découverte de graves irrégularités financières au sein de son étude notariale.

 

Le gouvernement béninois apprend qu'en  août 2016, maître Denise Ehouzou Gangnito avait sollicité par courrier un confrère pour assurer l'intérim de son cabinet pendant son absence. Cependant, des clients mécontents ont formulé de nombreuses plaintes, ce qui a conduit la Chambre nationale des notaires du Bénin à prendre des mesures d'évaluation de la situation financière et comptable de l'étude de maître Ehouzou Gangnito.

 

Afin de clarifier la situation, la Chambre a confié à une autre notaire la gestion provisoire du cabinet et a mandaté un cabinet d'expertise comptable pour réaliser un audit approfondi. Les rapports produits ont révélé des irrégularités financières graves, notamment la diversion d'une somme totale d'un milliard quarante-huit millions deux cent quatre-vingt-treize mille cent trente-deux (1.048.293.132) FCFA. Ces fonds, appartenant aux clients ou destinés au Trésor public, ont été collectés par maître Ehouzou Gangnito en raison de sa fonction de notaire, mais doivent maintenant être restitués.

 

LIRE AUSSI : Bénin : Patrice Talon procède à des nominations au ministère de la Santé et celui de la Justice

 

Sur le plan déontologique et pénal, de telles actions constituent une faute particulièrement grave, d'autant plus que maître Ehouzou Gangnito était parfaitement consciente de ses actes, comme en témoigne son absence prolongée de 7 ans sans explication. Afin de protéger les droits des clients lésés, des poursuites judiciaires ont été engagées devant la Cour de Répression des Infractions économiques et du Terrorisme.

 

Parallèlement, sur le plan disciplinaire, le Conseil des ministres a décidé de destituer maître Ehouzou Gangnito de sa fonction de notaire. Cette décision sera suivie de l'attribution de la charge à un autre notaire, dans le but de garantir la continuité des prestations notariales et de restaurer la confiance des clients dans le système juridique.

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

CRIET : venu libre à un procès en tant que plaignant, il se retrouve en prison pour faux en écriture

Alors qu'il est venu libre à un procès en tant que plaignant dans une affaire de vente de parcelles,...

Les cinq Nigériens arrêtés au terminal pétrolier de Sèmè-Kpodji sont de retour à Niamey

Retour au Niger des trois Nigériens de WAPCO libérés par la justice béninoise

Cinq agents Nigériens de WAPCO Niger, dont trois ont été détenus pendant près de deux semaines au Bénin...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire